Opel, qui n'aura pas recours à des licenciements, a depuis son rachat en 2017 déjà supprimé quelque 6.800 emplois à cause d'une baisse de la demande qui a entraîné des surcapacités dans ses usines.

Les employés nés avant 1963 pourront opter pour un départ anticipé à la retraite.

Le constructeur exclut par ailleurs les licenciements jusqu'en juillet 2025, dans le cadre d'un accord avec les syndicats qui doit permettre "une nouvelle et nette amélioration de notre compétitivité", explique Michael Lohscheller, patron d'Opel, cité dans un communiqué.

L'usine historique de Rüsselsheim bénéficiera également d'investissements pour y produire de nouveaux modèles dès 2021, précise l'entreprise.

La restructuration intervient au moment où les "normes d'émissions de CO2 de plus en plus strictes provoquent de grands bouleversements de l'industrie automobile", note Opel.

L'industrie automobile européenne s'engage à marche forcée dans l'électrification des motorisations, contrainte de réduire rapidement ses émissions de CO2 pour respecter des limites imposées par l'UE à partir de cette année.

Opel, qui n'aura pas recours à des licenciements, a depuis son rachat en 2017 déjà supprimé quelque 6.800 emplois à cause d'une baisse de la demande qui a entraîné des surcapacités dans ses usines. Les employés nés avant 1963 pourront opter pour un départ anticipé à la retraite. Le constructeur exclut par ailleurs les licenciements jusqu'en juillet 2025, dans le cadre d'un accord avec les syndicats qui doit permettre "une nouvelle et nette amélioration de notre compétitivité", explique Michael Lohscheller, patron d'Opel, cité dans un communiqué. L'usine historique de Rüsselsheim bénéficiera également d'investissements pour y produire de nouveaux modèles dès 2021, précise l'entreprise. La restructuration intervient au moment où les "normes d'émissions de CO2 de plus en plus strictes provoquent de grands bouleversements de l'industrie automobile", note Opel. L'industrie automobile européenne s'engage à marche forcée dans l'électrification des motorisations, contrainte de réduire rapidement ses émissions de CO2 pour respecter des limites imposées par l'UE à partir de cette année.