Ontex, basée à Erembodegem (Flandre orientale), est actuellement en pleine expansion. Au Mexique, l'entreprise a repris l'an passé Grupo Mabe, numéro deux local du secteur, et a acheté cette année la division hygiène du Brésilien Hypermarcas, leader dans son pays du marché des produits d'incontinence pour adultes. Autant de raisons pour Geert Bourgeois d'aller féliciter Ontex durant sa mission économique au Brésil et au Pérou.

La direction de la division Americas de l'entreprise lui a expliqué ses ambitions de croître encore davantage en Amérique du Sud via le Brésil et de conquérir dans le même temps le marché américain depuis le Mexique, où Ontex dispose d'une usine à Tijuana, non loin de la frontière avec les Etats-Unis.

Depuis la reprise de Grupo Mabe l'an dernier, le président américain a cependant changé et Donald Trump ne porte pas dans son coeur les entreprises important des produits aux Etats-Unis depuis le Mexique. Des taxes élevées les menacent en effet. Et la monnaie mexicaine a fortement souffert de l'élection de Donald Trump, ce qui ne joue pas à l'avantage de la société belge.

Pas de quoi inquiéter, cependant, la direction de la division Americas. Selon elle, si des tarifs douaniers pourraient toucher de lourdes industries ou le secteur automobile, ce ne devrait pas nécessairement être le cas pour de petits biens de consommation car cela influencerait trop fortement le pouvoir d'achat des Américains. D'après elle toujours, le peso mexicain est en train de se rétablir face au dollar.

Geert Bourgeois va désormais poursuivre sa mission dans la capitale péruvienne Lima, où il ouvrira officiellement un nouveau bureau de Flanders Investment & Trade.

Ontex, basée à Erembodegem (Flandre orientale), est actuellement en pleine expansion. Au Mexique, l'entreprise a repris l'an passé Grupo Mabe, numéro deux local du secteur, et a acheté cette année la division hygiène du Brésilien Hypermarcas, leader dans son pays du marché des produits d'incontinence pour adultes. Autant de raisons pour Geert Bourgeois d'aller féliciter Ontex durant sa mission économique au Brésil et au Pérou. La direction de la division Americas de l'entreprise lui a expliqué ses ambitions de croître encore davantage en Amérique du Sud via le Brésil et de conquérir dans le même temps le marché américain depuis le Mexique, où Ontex dispose d'une usine à Tijuana, non loin de la frontière avec les Etats-Unis. Depuis la reprise de Grupo Mabe l'an dernier, le président américain a cependant changé et Donald Trump ne porte pas dans son coeur les entreprises important des produits aux Etats-Unis depuis le Mexique. Des taxes élevées les menacent en effet. Et la monnaie mexicaine a fortement souffert de l'élection de Donald Trump, ce qui ne joue pas à l'avantage de la société belge. Pas de quoi inquiéter, cependant, la direction de la division Americas. Selon elle, si des tarifs douaniers pourraient toucher de lourdes industries ou le secteur automobile, ce ne devrait pas nécessairement être le cas pour de petits biens de consommation car cela influencerait trop fortement le pouvoir d'achat des Américains. D'après elle toujours, le peso mexicain est en train de se rétablir face au dollar. Geert Bourgeois va désormais poursuivre sa mission dans la capitale péruvienne Lima, où il ouvrira officiellement un nouveau bureau de Flanders Investment & Trade.