Pour cette 26e édition, l'attribution du prix de l'Entreprise de l'Année, organisé par EY en collaboration avec L'Echo et BNP Paribas Fortis, a pu être célébrée en grande pompe au Palais 10 du Heysel (mais sous l'oeil d'un public restreint), après une césure d'un an où l'événement s'était déroulé en version digitale vu le contexte sanitaire périlleux.

Odoo succède ainsi à I-Care, active dans l'intelligence artificielle appliquée à la maintenance prédictive industrielle, lauréate l'an dernier. La société a été lancée en 2005. Avec 7 millions d'utilisateurs, "Odoo est l'un des logiciels de gestion d'entreprise les plus populaires au monde", selon EY. Son offre comprend des applications couvrant les différents besoins de l'entreprise: comptabilité, inventaire, fabrication, gestion de projet, RH, etc. Sa vision? "Rationaliser les opérations des PME, tout en restant simple et intuitif."

Odoo a été sélectionnée par le jury car elle se distinguait par sa volonté d'entreprendre et d'innover, mais aussi pas son sens de la stratégie, son ouverture au monde et, bien sûr, sa croissance et sa gestion exemplaire.

Elle a été préférée aux autres finalistes: Analis (Suarlée/Namur), G. Moury (Ans/Liège), Goumanisto (Andenne/NAmur) et Iris (Evere).

Autre gagnante de la soirée, Cowboy remporte le prix de Scale-up de l'année qui récompense une jeune entreprise en pleine phase de développement. La société développe des vélos électriques intelligents pour les conducteurs urbains. Depuis le lancement du premier vélo en 2018, Cowboy a écoulé plusieurs dizaines de milliers de deux roues électriques connectés. Elle emploie actuellement une centaine de personnes, entre autres à Paris, Londres et aux Pays-Bas.

La société succède au palmarès à Proxyclick, une entreprise de Woluwe-Saint-Pierre spécialisée dans la gestion des visiteurs à l'accueil. Les autres prétendants au trophée 2021 étaient eFarmz (Bruxelles), Elysia (Angleur), Netaxis (Bruxelles) et Urbantz (Bruxelles).

Pour cette 26e édition, l'attribution du prix de l'Entreprise de l'Année, organisé par EY en collaboration avec L'Echo et BNP Paribas Fortis, a pu être célébrée en grande pompe au Palais 10 du Heysel (mais sous l'oeil d'un public restreint), après une césure d'un an où l'événement s'était déroulé en version digitale vu le contexte sanitaire périlleux. Odoo succède ainsi à I-Care, active dans l'intelligence artificielle appliquée à la maintenance prédictive industrielle, lauréate l'an dernier. La société a été lancée en 2005. Avec 7 millions d'utilisateurs, "Odoo est l'un des logiciels de gestion d'entreprise les plus populaires au monde", selon EY. Son offre comprend des applications couvrant les différents besoins de l'entreprise: comptabilité, inventaire, fabrication, gestion de projet, RH, etc. Sa vision? "Rationaliser les opérations des PME, tout en restant simple et intuitif." Odoo a été sélectionnée par le jury car elle se distinguait par sa volonté d'entreprendre et d'innover, mais aussi pas son sens de la stratégie, son ouverture au monde et, bien sûr, sa croissance et sa gestion exemplaire. Elle a été préférée aux autres finalistes: Analis (Suarlée/Namur), G. Moury (Ans/Liège), Goumanisto (Andenne/NAmur) et Iris (Evere).Autre gagnante de la soirée, Cowboy remporte le prix de Scale-up de l'année qui récompense une jeune entreprise en pleine phase de développement. La société développe des vélos électriques intelligents pour les conducteurs urbains. Depuis le lancement du premier vélo en 2018, Cowboy a écoulé plusieurs dizaines de milliers de deux roues électriques connectés. Elle emploie actuellement une centaine de personnes, entre autres à Paris, Londres et aux Pays-Bas. La société succède au palmarès à Proxyclick, une entreprise de Woluwe-Saint-Pierre spécialisée dans la gestion des visiteurs à l'accueil. Les autres prétendants au trophée 2021 étaient eFarmz (Bruxelles), Elysia (Angleur), Netaxis (Bruxelles) et Urbantz (Bruxelles).