Des statistiques récentes du ministère belge de l'Emploi révèlent que le nombre de postes vacants a presque doublé l'année dernière. Robert Walters, spécialiste du recrutement international, s'attend donc à voir beaucoup de mouvements sur le marché du travail dans les mois à venir. Sa récente enquête mondiale sur les salaires montre que pas moins de 66 % des professionnels interrogés prévoient de changer d'emploi au cours des six prochains mois.

Pour ceux qui ont remis à plus tard la recherche d'un nouvel emploi en raison de la pandémie de corona, c'est maintenant le moment idéal pour faire le changement. Mais comment faire le bon choix ? Voici 3 conseils d'Özlem Simsek, directrice générale de Robert Walters Belgique.

Conseil 1 : Qu'est-ce qui vous fait vibrer ? Özlem : "Posez-vous les questions suivantes : où en suis-je dans ma carrière et quelles sont mes ambitions ? C'est le moment idéal pour choisir une nouvelle voie. Les organisations ont du mal à recruter le candidat idéal, elles sont donc ouvertes à des idées originales et donnent aux gens le temps de se développer. Avez-vous déjà pensé à changer de type d'organisation ou de rôle ? C'est le moment de le faire ! Nous voyons par exemple un nombre croissant de professionnels de la finance qui se reconvertissent en managers de transition, pour avoir plus de flexibilité et d'autonomie."

Conseil 2 : Tout le monde est critique "Bien sûr, il est bon de parler à sa famille et à ses amis des possibilités de carrière, mais trop d'avis vous feront hésiter. Faites confiance à votre propre instinct", dit Özlem. "Parlez à différents employeurs pour savoir ce qui vous passionne et demandez conseil à un consultant en recrutement. Ils connaissent le marché, peuvent vous aider à déterminer ce qui est important pour vous et peuvent vous proposer des idées auxquelles vous n'aviez pas encore pensé."

Conseil n° 3 : le bonheur au travail Dans la guerre actuelle pour les talents qualifiés, les employeurs offrent des salaires compétitifs et d'excellents avantages sociaux. Mais sachez qu'au final, il s'agit simplement de savoir si vous trouvez de la satisfaction dans votre travail quotidien. La satisfaction offerte par les primes et les augmentations de salaire n'est souvent que temporaire, tandis que les possibilités de croissance, les programmes de formation et une grande flexibilité garantissent plus de bonheur au travail à long terme, dit Özlem.

Des statistiques récentes du ministère belge de l'Emploi révèlent que le nombre de postes vacants a presque doublé l'année dernière. Robert Walters, spécialiste du recrutement international, s'attend donc à voir beaucoup de mouvements sur le marché du travail dans les mois à venir. Sa récente enquête mondiale sur les salaires montre que pas moins de 66 % des professionnels interrogés prévoient de changer d'emploi au cours des six prochains mois.Pour ceux qui ont remis à plus tard la recherche d'un nouvel emploi en raison de la pandémie de corona, c'est maintenant le moment idéal pour faire le changement. Mais comment faire le bon choix ? Voici 3 conseils d'Özlem Simsek, directrice générale de Robert Walters Belgique.Conseil 1 : Qu'est-ce qui vous fait vibrer ? Özlem : "Posez-vous les questions suivantes : où en suis-je dans ma carrière et quelles sont mes ambitions ? C'est le moment idéal pour choisir une nouvelle voie. Les organisations ont du mal à recruter le candidat idéal, elles sont donc ouvertes à des idées originales et donnent aux gens le temps de se développer. Avez-vous déjà pensé à changer de type d'organisation ou de rôle ? C'est le moment de le faire ! Nous voyons par exemple un nombre croissant de professionnels de la finance qui se reconvertissent en managers de transition, pour avoir plus de flexibilité et d'autonomie." Conseil 2 : Tout le monde est critique "Bien sûr, il est bon de parler à sa famille et à ses amis des possibilités de carrière, mais trop d'avis vous feront hésiter. Faites confiance à votre propre instinct", dit Özlem. "Parlez à différents employeurs pour savoir ce qui vous passionne et demandez conseil à un consultant en recrutement. Ils connaissent le marché, peuvent vous aider à déterminer ce qui est important pour vous et peuvent vous proposer des idées auxquelles vous n'aviez pas encore pensé." Conseil n° 3 : le bonheur au travail Dans la guerre actuelle pour les talents qualifiés, les employeurs offrent des salaires compétitifs et d'excellents avantages sociaux. Mais sachez qu'au final, il s'agit simplement de savoir si vous trouvez de la satisfaction dans votre travail quotidien. La satisfaction offerte par les primes et les augmentations de salaire n'est souvent que temporaire, tandis que les possibilités de croissance, les programmes de formation et une grande flexibilité garantissent plus de bonheur au travail à long terme, dit Özlem.