Au cours de ces cinq dernières années, le nombre de travailleurs de 50 ans et plus sur le marché de l'emploi a chuté de 35% alors que celui des 18-35 ans a augmenté de 44,5%. Ceux-ci sont ainsi devenus en 2021 le groupe de population active le plus important avec 38,3%. Part qui a encore augmenté cette année pour s'établir à 42%, devant les 35-49 ans (36,9%) et les 50 ans et plus (21,1%).

Avec ce rajeunissement de la population active, les entreprises sont confrontées à de nouveaux défis. "Les entreprises doivent désormais être et rester un employeur attrayant pour les jeunes", explique Benoît Caufriez, directeur d'Acerta Consult qui ajoute qu'elles doivent mettre un accent sur "un plan de carrière avec des perspectives claires à long terme, avec un bon encadrement et des possibilités de développement et de formation".

L'analyse d'Acerta se base sur les données d'un ensemble de 260.000 travailleurs de plus de 40.000 employeurs du secteur privé aussi bien des PME que des grandes entreprises.

Au cours de ces cinq dernières années, le nombre de travailleurs de 50 ans et plus sur le marché de l'emploi a chuté de 35% alors que celui des 18-35 ans a augmenté de 44,5%. Ceux-ci sont ainsi devenus en 2021 le groupe de population active le plus important avec 38,3%. Part qui a encore augmenté cette année pour s'établir à 42%, devant les 35-49 ans (36,9%) et les 50 ans et plus (21,1%). Avec ce rajeunissement de la population active, les entreprises sont confrontées à de nouveaux défis. "Les entreprises doivent désormais être et rester un employeur attrayant pour les jeunes", explique Benoît Caufriez, directeur d'Acerta Consult qui ajoute qu'elles doivent mettre un accent sur "un plan de carrière avec des perspectives claires à long terme, avec un bon encadrement et des possibilités de développement et de formation". L'analyse d'Acerta se base sur les données d'un ensemble de 260.000 travailleurs de plus de 40.000 employeurs du secteur privé aussi bien des PME que des grandes entreprises.