Ce mouvement interne au sein des entités du groupe russe devrait faire de la division NLMK Belgium une filiale disposant de "l'un des plus vastes portefeuilles de plaques en Europe et dans le monde", selon l'entreprise.

Au-delà de l'intérêt industriel poussé par des synergies possibles entre les usines, la guerre en Ukraine a probablement accéléré le mouvement avec, selon L'Echo, une répartition des activités de NLMK en Europe qui manquait de clarté au niveau de la gouvernance. Ainsi, si ce rapprochement était déjà en réflexion auparavant, le conflit en Ukraine aurait visiblement contribué au rapprochement entre les entités européennes de NLMK.

Ce mouvement interne au sein des entités du groupe russe devrait faire de la division NLMK Belgium une filiale disposant de "l'un des plus vastes portefeuilles de plaques en Europe et dans le monde", selon l'entreprise. Au-delà de l'intérêt industriel poussé par des synergies possibles entre les usines, la guerre en Ukraine a probablement accéléré le mouvement avec, selon L'Echo, une répartition des activités de NLMK en Europe qui manquait de clarté au niveau de la gouvernance. Ainsi, si ce rapprochement était déjà en réflexion auparavant, le conflit en Ukraine aurait visiblement contribué au rapprochement entre les entités européennes de NLMK.