"Nous avons suspendu les importations de nos produits non-essentiels en Russie, par exemple le Nespresso", lit-on sur le site Internet de l'entreprise. De l'eau San Pellegrino ne sera plus envoyée vers la Russie non plus.

Les produits tels que les aliments pour bébés, les céréales, des aliments spécialisés et les aliments thérapeutiques pour animaux de compagnie ne sont pas concernés.

La société affirme qu'elle continuera à se concentrer sur les besoins de la population locale en Russie, mais met en oeuvre certaines mesures. Outre l'interdiction d'importer des produits non-essentiels, l'entreprise a décidé d'arrêter toute publicité et de suspendre les investissements, deux décisions que l'entreprise avait précédemment communiquées.

Environ 90% des produits vendus par Nestlé en Russie sont fabriqués localement. Les exportations du pays sont principalement destinées à des pays tels que l'Azerbaïdjan, la Biélorussie et le Kazakhstan. Nestlé emploie plus de 7.000 employés et compte six usines dans le pays.

"Nous avons suspendu les importations de nos produits non-essentiels en Russie, par exemple le Nespresso", lit-on sur le site Internet de l'entreprise. De l'eau San Pellegrino ne sera plus envoyée vers la Russie non plus. Les produits tels que les aliments pour bébés, les céréales, des aliments spécialisés et les aliments thérapeutiques pour animaux de compagnie ne sont pas concernés. La société affirme qu'elle continuera à se concentrer sur les besoins de la population locale en Russie, mais met en oeuvre certaines mesures. Outre l'interdiction d'importer des produits non-essentiels, l'entreprise a décidé d'arrêter toute publicité et de suspendre les investissements, deux décisions que l'entreprise avait précédemment communiquées. Environ 90% des produits vendus par Nestlé en Russie sont fabriqués localement. Les exportations du pays sont principalement destinées à des pays tels que l'Azerbaïdjan, la Biélorussie et le Kazakhstan. Nestlé emploie plus de 7.000 employés et compte six usines dans le pays.