En s'achevant avec l'inauguration d'une nouvelle boutique à Brugge, l'année 2020 peut être qualifiée d'année "verte" pour Nespresso, grâce aux avancées en matière de recyclage et de neutralité carbone.
...

En s'achevant avec l'inauguration d'une nouvelle boutique à Brugge, l'année 2020 peut être qualifiée d'année "verte" pour Nespresso, grâce aux avancées en matière de recyclage et de neutralité carbone. De même, Oliver Perquy, CEO de Nespresso Belgique et Luxembourg, soulignait que : "Malgré la situation incertaine due au Covid, cet investissement prouve que nous sommes très confiants dans le futur de nos activités en Belgique. Cette nouvelle Boutique à Bruges fait partie de la stratégie d'accessibilité que nous avons depuis toujours. Nous voulons continuer d'innover pour rester au plus près de nos clients afin de leur offrir la meilleure expérience possible, le plus facilement possible. Notre enseigne s'ajoute aux sept autres déjà installées partout dans le pays et aux côtés de notre solide plateforme en ligne et de notre customer center."Nous avons eu l'occasion de l'interviewer afin de faire le point sur ces sujets écologiques mais aussi sur la consommation de café des Belges lors de l'année écoulée, marquées par les confinements et fermeture des restaurants.Quelle est la politique de Nespresso concernant le recyclage ?Sur le recyclage il y a beaucoup de choses à dire, la durabilité ayant toujours fait partie de l'ADN de Nespresso. Le début de notre politique de recyclage en Belgique date de 2009. Le but étant de prôner le recyclage tout en offrant la facilité de le faire à nos consommateurs.Nous avons opté pour des capsules en aluminium par souci de qualité, car ce matériau préserve la fraîcheur et l'arôme du café, tout en faisant barrière à l'eau, l'oxygène et la lumière. De plus, l'aluminium est 100% recyclable et est l'un des matériaux les plus largement recyclés à travers le monde. La production d'aluminium recyclé nécessite moins d'énergie qu'un produit vierge. Il s'agit donc d'un matériau qui a toute sa place dans un modèle d'entreprise circulaire.Les capsules vendues actuellement sont composées à 80% d'aluminium recyclé. Nous avons une usine de recyclage qui s'en occupe, ainsi l'aluminium des capsules Nespresso recyclées retourne sur le marché de l'aluminium recyclé et peut ensuite être réutilisé dans de nouveaux objets du quotidien (stylos bille, vélos, etc.). Par le passé, Nespresso a récupéré de l'aluminium de ses propres capsules recyclées pour en faire de nouvelles capsules, mais ce n'est plus le cas actuellement. Quant au café il est converti en biogaz. Quasi tout est ainsi recyclé et les capsules Nespresso ne contiennent que 10% d'aluminium vierge.Nous avons la capacité de recycler 100% de nos capsules vendues en Belgique et au Luxembourg, justement grâce à notre système de recyclage mis en place depuis 2009. On parle beaucoup de neutralité carbone, effet de mode ou est-ce un objectif qui est inclus dans vos perspectives à terme ?La neutralité carbone, c'est vrai que c'est un terme à la mode, mais chez nous c'est une nécessité. Le climat et les changements climatiques ont un impact sur les plantations de café. Avec le changement climatique, pour garder la qualité que nous voulons, il faudrait monter encore plus en altitude. Or plus on monte, moins il y a de place... Nous devons composer avec cela.Nous visons la neutralité carbone pour 2022, et ce pour toute la chaîne du café : que cela soit de la plantation, aux capsules, en passant par le transport jusque chez le consommateur. Nous mettons tout en oeuvre afin de réduire cette empreinte carbone : de l'électricité "verte" pour nos bureaux, planter des arbres dans et autour des plantations de café afin de diversifier le sol mais aussi d'offrir un revenu supplémentaire aux cultivateurs. Notre réseau professionnel est quant à lui neutre en carbone depuis 2020. C'est une réflexion de tous les jours avec nos employés afin de les conscientiser et pourquoi pas que tous fassent des efforts aussi bien au travail qu'à la maison afin d'y arriver.Quelles sont les avancées en matière de recyclage de vos capsules ?Pendant longtemps pour garantir la qualité du café dans la tasse nous avons eu besoin de nouvel aluminium. Quand nous avons trouvé comment utiliser de l'aluminium recyclé, cela s'est très vite mis en place, en 2 ou 3 ans. Aujourd'hui nous en sommes à 80% d'aluminium recyclé dans nos capsules. Nous nous dépassons en permanence pour améliorer la durabilité et la circularité de nos activités, qui incluent notamment la manière dont nous nous approvisionnons, utilisons et recyclons les matériaux. Le fait d'atteindre 80% d'aluminium recyclé est une étape importante qui a nécessité énormément de travail ensemble avec nos fournisseurs.Le 100% est difficile à atteindre car cela dépendra de l'évolution de la technologie, mais nous continuons de chercher des solutions pour augmenter ce pourcentage.Aujourd'hui 32% de nos capsules sont recyclées, ce n'est pas assez ! C'est pour cela que nous voulons ouvrir le partenariat avec FostPlus afin d'accélérer les choses. Même si cela ne veut pas dire que 68% de nos capsules sont "perdues". Même incinérées, une partie de l'aluminium et du café n'est pas perdue. Par contre nous recyclons 100% des capsules récoltées. Qu'est-ce qui a été mis en place afin d'y parvenir ?Sinon nous disposons de plusieurs points de collectes pour nos capsules. Il y a bien entendu celles issues de la vente en ligne, étant donné qu'actuellement une grosse partie des commandes se passent on line, là il suffit de déposer le sac de capsules usagées afin que celui-ci soit repris lors d'une nouvelle livraison. D'ailleurs il n'est nul besoin de justement attendre une nouvelle commande de café pour se faire, puisque notre partenaire DPD peut très bien le collecter lors de toute autre livraison chez le consommateur. Il y a aussi 1.100 points de collecte en dehors de nos boutiques (Delitraiteur, stations Q8, certains parcs à containers,...). Le consommateur n'est donc plus obligé d'aller spécialement dans une boutique comme par le passé pour aider au recyclage. Il y a beaucoup de possibilités.Comment motivez-vous les consommateurs à recycler ?En leur facilitant la vie ! Dans ce but, nous sommes en pourparlers avec FostPlus afin de pouvoir utiliser les sacs bleus pour nos capsules. Cela offrirait justement cette facilité à nos clients, puisqu'ils pourraient jeter leurs capsules usagées dans le sac bleu. Mais pour se faire, les centres de tri doivent être aménagés et équipés. Nous espérons que ces discussions aboutiront à un accord pour fin 2021, voire début 2022.En leur facilitant la vie mais aussi en expliquant pourquoi le faire. L'aluminium est une garantie de qualité, et c'est bien pour cela qu'on l'utilise. Mais il est aussi de notre responsabilité de le recycler et de sensibiliser les consommateurs à ce recyclage. Qu'en est-il du recyclage des machines ?Il en est de même pour nos machines. Nos nouvelles machines sont en partie assemblées avec du plastique issu du recyclage et tous nos emballages sont entièrement recyclables et issus à 95% de matériaux recyclés. Les boîtes sont en carton, il n'y a plus de plastique, même pour la poignée de la boîte qui est désormais une découpe. À la fin de l'année 2021, toutes les machines Nespresso devraient être vendues dans ces nouvelles boîtes d'emballage.De plus, dans le circuit professionnel, nous proposons des machines en leasing. Pour les particuliers, nous avons des systèmes d'abonnement. Nespresso effectue des réparations à domicile, et reconditionne certaines machines qui seront revendues en ordre de marche en seconde main. C'est une façon de contribuer à l'économie circulaire.Qu'en est-il de la consommation de café chez nous au cours de l'année écoulée ?De manière générale, la consommation de café n'a pas vraiment évolué de plus des 1 ou 2%/an d'augmentation habituelle. Mais cette consommation s'est faite de manière différente depuis le début de la pandémie. Les cafés que nous consommions habituellement à l'extérieur ont été consommés à l'intérieur, chez nous. Pour cela, les consommateurs se sont fait plaisir et se sont offerts de nouvelles machines, ont dépensé plus pour avoir un café de qualité supérieur. Les ventes en ligne ont décollées car ils ont découvert la facilité et la rapidité de ce type de livraison pour un café de qualité. Nos clients ont voulu aussi pouvoir consommer chez eux des cafés différents : latte, capuccino, grand café mais tout en gardant l'arôme, etc.Il n'y a pas vraiment eu de pic de consommation alors, mais plutôt une consommation différente ?Oui. C'est ce genre de choses qui a changé pendant la pandémie et les confinements surtout. Avec la fermeture des boutiques lors du premier confinement, les commandes en ligne ont fortement augmenté. Actuellement, ces commandes représentent 70% des commandes ; les clients ont découvert la facilité de ce mode de commandes. Les boutiques, qui n'ont plus fermé lors du deuxième confinement, ont désormais plus un rôle de conseiller envers notre clientèle, leur faire découvrir de nouveaux cafés, des exclusivités.Nous avons aussi beaucoup de sympathie pour l'horeca que nous avons essayé de soutenir comme nous pouvions en reportant des contrats, des paiements... Nous avons aussi voulu faire un geste envers les hôpitaux en offrant des machines pour leur personnel. Nous cherchons constamment à améliorer les relations avec nos clients et cela cette pandémie nous l'a offert.