Des discussions ont eu lieu avec le groupe Air France-KLM. Et pour cause, il y a quelques années, Alitalia avait été à deux doigts de rejoindre l'alliance franco-néerlandais...

Des discussions ont eu lieu avec le groupe Air France-KLM. Et pour cause, il y a quelques années, Alitalia avait été à deux doigts de rejoindre l'alliance franco-néerlandaise. Aujourd'hui, cette alliance ne peut pas investir dans ITA. Elle n'en a pas le droit tant qu'elle n'a pas remboursé ses aides d'Etat en vertu des accords passés avec la Commission européenne. Lufthansa n'a pas ce problème et a, par le passé, déjà manifesté son intérêt. Il est cette fois très concret. La compagnie se propose de reprendre ITA avec MSC, l'armateur italo-suisse. Les deux partenaires ont envoyé une lettre d'intention en ce sens la semaine dernière à l'Etat italien. Ils lui demandent, en outre, de rester actionnaire minoritaire. Une offre conjointe à finaliser dans les 90 jours qui permet de donner une couleur italienne à la reprise et de développer des synergies air-mer.