Ces derniers dénoncent notamment le manque de solutions apportées au problème des cadences de travail au sein du département "Particuliers et petites entreprises". Au sein de celui-ci, les employés doivent à la fois travailler sur leurs dossiers et assurer les réponses sur une ligne téléphonique ouverte, explique Youssef Chihab, permanent CNE.

Pour leur permettre de tenir les cadences demandées par la direction, les syndicats proposent que la ligne puisse être inaccessible durant des périodes quotidiennes. D'après eux, la direction a fait un pas en ce sens mais la durée des périodes proposées est encore trop courte. "Ce mercredi, le mouvement a été suivi par près de 80% du personnel, ce qui montre l'importance de nos revendications pour le personnel", a indiqué Youssef Chihab.

Mais la direction voit les choses différemment. Selon la porte-parole d'AG Insurance, Laurence Gijs, 139 personnes se sont inscrites pour participer à la grève. D'après elle, cela représente environ 20% de la main-d'oeuvre de Charleroi. "Ce chiffre est bien inférieur à celui cité par les syndicats", a-t-elle déclaré. L'assureur emploie quelque 4.400 personnes au total. La direction souligne également qu'elle est "ouverte au dialogue et continuera à participer de manière constructive aux consultations, comme elle l'a déjà déclaré mercredi".

Ces derniers dénoncent notamment le manque de solutions apportées au problème des cadences de travail au sein du département "Particuliers et petites entreprises". Au sein de celui-ci, les employés doivent à la fois travailler sur leurs dossiers et assurer les réponses sur une ligne téléphonique ouverte, explique Youssef Chihab, permanent CNE. Pour leur permettre de tenir les cadences demandées par la direction, les syndicats proposent que la ligne puisse être inaccessible durant des périodes quotidiennes. D'après eux, la direction a fait un pas en ce sens mais la durée des périodes proposées est encore trop courte. "Ce mercredi, le mouvement a été suivi par près de 80% du personnel, ce qui montre l'importance de nos revendications pour le personnel", a indiqué Youssef Chihab. Mais la direction voit les choses différemment. Selon la porte-parole d'AG Insurance, Laurence Gijs, 139 personnes se sont inscrites pour participer à la grève. D'après elle, cela représente environ 20% de la main-d'oeuvre de Charleroi. "Ce chiffre est bien inférieur à celui cité par les syndicats", a-t-elle déclaré. L'assureur emploie quelque 4.400 personnes au total. La direction souligne également qu'elle est "ouverte au dialogue et continuera à participer de manière constructive aux consultations, comme elle l'a déjà déclaré mercredi".