La grève vise à forcer Amazon à discuter d'un nouvel accord salarial pour ses travailleurs. "Même si Amazon a augmenté les salaires de 2% en septembre, l'écart avec l'accord de convention collective demandé n'a pas diminué", précise un syndicaliste.

Le syndicat Verdi se bat depuis 2013 pour une convention collective englobant les 16.000 employés d'Amazon en Allemagne, jusqu'ici sans succès. L'entreprise répond que, même sans convention, elle reste un employeur juste et responsable.