C'est un peu le mariage de l'eau et du feu. D'un côté, de la rigueur. De l'autre, des recommandations d'utilisateurs dont on ne sait jamais vraiment s'il est permis de s'y fier.
...

C'est un peu le mariage de l'eau et du feu. D'un côté, de la rigueur. De l'autre, des recommandations d'utilisateurs dont on ne sait jamais vraiment s'il est permis de s'y fier. A la veille de ses 120 ans, le guide Michelin va prendre un sacré coup de jeune : le groupe vient en effet de dévoiler un partenariat stratégique très large avec TripAdvisor, le géant mondial des recommandations liées aux voyages (restaurants, hôtels, compagnies aériennes, croisières, etc.), ainsi qu'avec sa filiale de réservation de restaurants, appelée LaFourchette. L'accord comporte plusieurs volets. D'une part, la cession par Michelin, pour un prix non dévoilé, de sa plateforme de réservation de restaurants appelée Booktable. LaFourchette va ainsi pouvoir faire son entrée dans cinq nouveaux marchés dont le Royaume-Uni et l'Allemagne, ajouter 15.000 restaurants à son offre de 67.000 établissements répartis dans 17 pays, dont la Belgique, et devenir leader européen du secteur.Voilà une décision qui ne va pas plaire à tous les étoilés présents sur Booktable et qui n'ont pas forcément l'envie d'être associés à TripAdvisor... Parallèlement, les deux partenaires ont convenu que la dizaine de milliers de restaurants sélectionnés dans 30 pays par les inspecteurs du guide Michelin seront identifiés sur le site et les applications TripAdvisor par catégories (étoiles, Bib Gourmand, etc.). En d'autres termes, sur la plateforme américaine, vont désormais cohabiter les avis du Michelin et ceux de ses utilisateurs. Un drôle de mélange, mais un partenariat gagnant-gagnant pour les deux protagonistes puisque l'un pourra se draper de la réputation de sérieux de l'autre qui, lui, se donnera une gigantesque visibilité mondiale. TripAdvisor compte en effet 460 millions de visiteurs par mois pour à peine 29 millions pour l'ensemble des sites et applis du guide Michelin.