#MeToo: "Récompensez les comportements positifs" ou comment gérer les conduites transgressives au travail

05/12/18 à 10:31 - Mise à jour à 10:31
Du Trends-Tendances du 29/11/18

Depuis l'émergence du mouvement #MeToo il y a un an, notre pays a lui aussi été secoué par plusieurs affaires rendues publiques. Un travailleur sur quatre déclare se sentir victime de comportements inappropriés. Dès lors, il est urgent de mettre en place des mesures préventives.

Commençons par jeter un oeil sur les chiffres. L'an dernier, 34 % des travailleurs ont été victimes d'un comportement inapproprié. C'est ce qu'a dévoilé une enquête relative aux facteurs psychosociaux sur le lieu de travail menée par Mensura, le plus grand service externe de prévention et de protection au travail en Belgique. Dans un cas sur quatre, il s'agit d'une agression physique ou verbale. Le harcèlement et la discrimination arrivent en deuxième position avec 13 % des cas. Enfin, 2 % des personnes interrogées ont été con- frontées à un comportement transgressif à caractère sexuel. Les jeunes sont ceux qui échappent le plus souvent à ce fléau (27 %) tandis que les personnes de 45 à 54 ans en sont les premières victimes (38 %). Par ailleurs, les femmes (37 %) sont plus souvent touchées que les hommes (32 %).
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires