Déjà en pointe de l'oncologie avec son Keytruda actif dans les cancers bronchiques, le labo américain vient d'an...

Déjà en pointe de l'oncologie avec son Keytruda actif dans les cancers bronchiques, le labo américain vient d'annoncer le rachat de VelosBio pour 2,75 milliards de dollars. La biotech californienne basée à San Diego vient de sortir de l'ombre suite à des essais cliniques très encourageants dans le traitement d'un type de cancer du poumon et de deux types de cancer du sein. VelosBio a développé un anticorps appelé VLS-101 qui agit spécifiquement sur une protéine (ROR-01), exprimée exclusivement à la surface de certaines tumeurs solides et hématologiques.