Le modèle est construit sur une nouvelle plateforme, qui mélange l'aluminium, l'acier, le magnésium et les fibres composites. Cette SL opte pour un toit en toile, plus léger de 21 kg que l'ancien couvre-chef en acier. Cette capote triple couche se plie ou se déplie en 15 secondes, y compris en roulant, jusqu'à 60 km/h. Un chauffage de nuque est intégré aux sièges avant et, surprise, la SL gagne deux (petites) places arrière. Développée par le département sportif AMG, cette nouvelle SL se veut plus dynamique et disposera pour la première fois d'une transmission intégrale et de roues arrière directrices. Mais elle pèse tout de même près de deux tonnes... Sous le capot se niche le 4.0 V8 biturbo, fort de 476 ch (55 4Matic+) ou 585 ch (63 4Matic+). La commercialisation est prévue pour le printemps et la gamme s'étoffera à terme, notamment avec une variante hybride à hautes performances.

© PG
Le modèle est construit sur une nouvelle plateforme, qui mélange l'aluminium, l'acier, le magnésium et les fibres composites. Cette SL opte pour un toit en toile, plus léger de 21 kg que l'ancien couvre-chef en acier. Cette capote triple couche se plie ou se déplie en 15 secondes, y compris en roulant, jusqu'à 60 km/h. Un chauffage de nuque est intégré aux sièges avant et, surprise, la SL gagne deux (petites) places arrière. Développée par le département sportif AMG, cette nouvelle SL se veut plus dynamique et disposera pour la première fois d'une transmission intégrale et de roues arrière directrices. Mais elle pèse tout de même près de deux tonnes... Sous le capot se niche le 4.0 V8 biturbo, fort de 476 ch (55 4Matic+) ou 585 ch (63 4Matic+). La commercialisation est prévue pour le printemps et la gamme s'étoffera à terme, notamment avec une variante hybride à hautes performances.