A bord, Mercedes a fixé son propre volant, doté de petits pavés tactiles et a également redessiné le sommet de la planche de bord qui peut se couvrir de nubuck artificiel d'un bel effet. Par contre, le reste du mobilier se compose de plastiques durs pas franchement dignes du blason étoilé. Le constructeur allemand a installé un airbag additionnel entre les sièges avant, qui évite que les passagers se percutent en cas de choc latéral. A l'arrière, les portes coulissantes donnent accès à une simple banquette, alors que les Citroën Berlingo/Opel Combo/Peugeot Rifter peuvent disposer de sièges individuels coulissants et inclinables, comme dans un vrai monospace. Et, contrairement à eux, le Classe T est privé de toit vitré. Par contre, l'habitabilité est généreuse et le coffre spacieux.

En attendant la version électrique prévue pour l'an prochain, le Classe T est proposé avec un diesel Renault (95 ou 115 ch) ou un bloc à essence développé par Renault/Mercedes (100 ou 130 ch). Dans les deux cas, on vous conseille la version la plus puissante, surtout si vous roulez souvent chargé. Le moteur à essence est plus performant et plus silencieux que le diesel, mais consomme un bon litre de plus aux 100 kilomètres.

En guise de verdict, on reconnaîtra que Mercedes a fait plus que planter une étoile sur le bout du nez du Kangoo: il le garnit de revêtements plus valorisants (mais optionnels...), d'un airbag supplémentaire et peaufine encore le confort général du ludospace Renault tout en conservant ses qualités pratiques. Mais fondamentalement, le modèle tient toujours plus d'une Renault que d'une Mercedes. Le surcoût de 3.000 euros, à équipement équivalent par rapport au Kangoo, ne nous semble pas justifié... sauf pour qui tient absolument à afficher qu'il roule étoilé.

T 180

4 cyl. en ligne, essence, turbo, 1.332 cm3/ 131 ch (96 kW) / 240 Nm ; traction, boîte 6 manuelle ou boîte 7 automatique ; longueur: 4,50 m ; poids: 1.556 kg

Performances

Vitesse maxi: 183 km/h ; 0-100 km/h: 12,8 secondes ; consommation de l'essai: 7,4 l/100 km ; rejets CO2: 154 g/km

Prix

28.435 euros, déductibilité fiscale de 50%

-

Coffre énorme, habitacle spacieux et très pratique, version longue 7 places et version électrique en 2023

+

Surcoût par rapport au Kangoo, pas de sièges arrière indépendants et réglables, pas de toit vitré

A bord, Mercedes a fixé son propre volant, doté de petits pavés tactiles et a également redessiné le sommet de la planche de bord qui peut se couvrir de nubuck artificiel d'un bel effet. Par contre, le reste du mobilier se compose de plastiques durs pas franchement dignes du blason étoilé. Le constructeur allemand a installé un airbag additionnel entre les sièges avant, qui évite que les passagers se percutent en cas de choc latéral. A l'arrière, les portes coulissantes donnent accès à une simple banquette, alors que les Citroën Berlingo/Opel Combo/Peugeot Rifter peuvent disposer de sièges individuels coulissants et inclinables, comme dans un vrai monospace. Et, contrairement à eux, le Classe T est privé de toit vitré. Par contre, l'habitabilité est généreuse et le coffre spacieux. En attendant la version électrique prévue pour l'an prochain, le Classe T est proposé avec un diesel Renault (95 ou 115 ch) ou un bloc à essence développé par Renault/Mercedes (100 ou 130 ch). Dans les deux cas, on vous conseille la version la plus puissante, surtout si vous roulez souvent chargé. Le moteur à essence est plus performant et plus silencieux que le diesel, mais consomme un bon litre de plus aux 100 kilomètres. En guise de verdict, on reconnaîtra que Mercedes a fait plus que planter une étoile sur le bout du nez du Kangoo: il le garnit de revêtements plus valorisants (mais optionnels...), d'un airbag supplémentaire et peaufine encore le confort général du ludospace Renault tout en conservant ses qualités pratiques. Mais fondamentalement, le modèle tient toujours plus d'une Renault que d'une Mercedes. Le surcoût de 3.000 euros, à équipement équivalent par rapport au Kangoo, ne nous semble pas justifié... sauf pour qui tient absolument à afficher qu'il roule étoilé.