Lorsqu'un candidat postule pour un emploi, certaines erreurs peuvent lui être préjudiciables. Mentir sur son CV fait ainsi partie des trois plus grandes erreurs qu'un candidat puisse commettre vis-à-vis d'un recruteur, selon 48% des managers*.

D'autres éléments peuvent réduire considérablement les chances de voir une candidature aboutir. Arriver en retard (39%), ne pas se renseigner sur l'entreprise pour laquelle on postule (31%), parler négativement de son ancien employeur (30%) ou parler trop directement des avantages lors du premier entretien (25%) sont également considérés comme préjudiciables par les managers belges.

"Mentir sur son CV est considéré, par les managers, comme la plus grave erreur qu'un candidat puisse commettre, même si nous sommes surpris que ce pourcentage ne soit pas plus élevé", affirme Joël Poilvache, Directeur Régional du spécialiste en recrutement Robert Half. "Nous déconseillons fortement cette pratique car il y a de fortes chances que cela soit découvert tôt ou tard. Un tel acte aura des conséquences permanentes sur la relation de confiance entre le manager et l'employé. En tant qu'employeur, soyez attentif à parcourir le CV de manière approfondie. Ce qui semble être un excellent parcours peut être entaché de mensonges."

5 conseils pour bien réussir sa candidature

  • Soyez connecté: faites appel à votre réseau pour vous aider dans votre recherche. Parler à différentes entreprises, à des amis, à des connaissances et/ou à de la famille vous aidera à vous créer des opportunités. Ce réseau peut vous apporter des idées ou vous faire réfléchir à des choses auxquelles vous n'aviez jamais pensé auparavant.
  • Établissez votre profil en ligne: assurez-vous d'avoir un profil LinkedIn complet et bien conçu, avec une photo professionnelle ainsi qu'une introduction courte, mais percutante de vous-même. Cela fera immédiatement bonne impression auprès des recruteurs et ils auront rapidement une idée concrète de qui vous êtes.
  • Préparez-vous au sens large du terme: Une bonne préparation commence par savoir ce que vous voulez, ce qui est primordial pour l'emploi pour lequel on postule. Néanmoins, préparez aussi vos entretiens : faites des recherches sur l'entreprise à laquelle vous allez postuler, assurez-vous de savoir à qui vous allez parler et réfléchissez aux questions que vous aimeriez vous poser.
  • Soyez honnête et ayez une attitude positive: qu'il s'agisse de vous-même, de vos expériences ou de vos employeurs précédents. Si vous avez eu une mauvaise expérience par le passé, discutez-en ouvertement et honnêtement et parlez de ce que vous en avez appris. De cette façon, vous montrez une forme de respect et cela ne peut être que bénéfique pour vous.
  • Soyez aussi concret que possible: les entreprises recherchent avant tout la valeur ajoutée que vous pouvez leur apporter en tant qu'employé. Assurez-vous donc qu'ils puissent l'identifier rapidement. Par exemple, énumérez un certain nombre de réalisations concrètes sur votre CV ou votre page LinkedIn et détaillez-les lors des entretiens. (Sources: Robert Half)

*Selon les résultats d'une enquête en ligne auprès de 300 répondants, réalisée à la demande de Robert Half. Les répondants représentent des General Managers, des Chief Financial Officers (CFO) ainsi que des Chief Information Officers (CIO) responsables du recrutement de personnel dans des petites (50-249 employés), moyennes (250-499 employés) et grandes (500+ employés) entreprises du secteur public, du secteur privé et des sociétés cotées en bourse en Belgique.

Lorsqu'un candidat postule pour un emploi, certaines erreurs peuvent lui être préjudiciables. Mentir sur son CV fait ainsi partie des trois plus grandes erreurs qu'un candidat puisse commettre vis-à-vis d'un recruteur, selon 48% des managers*. D'autres éléments peuvent réduire considérablement les chances de voir une candidature aboutir. Arriver en retard (39%), ne pas se renseigner sur l'entreprise pour laquelle on postule (31%), parler négativement de son ancien employeur (30%) ou parler trop directement des avantages lors du premier entretien (25%) sont également considérés comme préjudiciables par les managers belges."Mentir sur son CV est considéré, par les managers, comme la plus grave erreur qu'un candidat puisse commettre, même si nous sommes surpris que ce pourcentage ne soit pas plus élevé", affirme Joël Poilvache, Directeur Régional du spécialiste en recrutement Robert Half. "Nous déconseillons fortement cette pratique car il y a de fortes chances que cela soit découvert tôt ou tard. Un tel acte aura des conséquences permanentes sur la relation de confiance entre le manager et l'employé. En tant qu'employeur, soyez attentif à parcourir le CV de manière approfondie. Ce qui semble être un excellent parcours peut être entaché de mensonges."*Selon les résultats d'une enquête en ligne auprès de 300 répondants, réalisée à la demande de Robert Half. Les répondants représentent des General Managers, des Chief Financial Officers (CFO) ainsi que des Chief Information Officers (CIO) responsables du recrutement de personnel dans des petites (50-249 employés), moyennes (250-499 employés) et grandes (500+ employés) entreprises du secteur public, du secteur privé et des sociétés cotées en bourse en Belgique.