Fin mars, les responsables de la chaîne MediaMarkt ont déclaré à Reuters qu'ils "avaient reçu des informations croissantes de diverses sources selon lesquelles l'armée russe utilise les produits et les données du fournisseur chinois de drones DJI à des fins militaires".

La marque chinoise DJI fabrique à la fois des drones professionnels et des drones compacts et bon marché, destinés aux particuliers. Le modèle le plus récent du drone DJI Mini ne coûte que 551 euros et ne tombe pas sous le coup de la stricte législation européenne sur les drones en raison de son faible poids. Le grand public peut donc librement les acheter et les utiliser. Ces appareils ont une autonomie de 10 kilomètres et une batterie d'une demi-heure. Ils filment des images stables en qualité 4K.

La semaine dernière, MediaMarkt a confirmé au site d'information néerlandais Nu.nl que la vente des drones DJI sur son site néerlandais avait été stoppée: "Nous ne voulons pas courir le risque de contribuer à la guerre de quelque manière que ce soit", a déclaré le porte-parole. Une vérification par nos collègues néerlandophones indique que ce type de drone ne peut plus être commandé en Belgique et qu'il n'est plus disponible non plus sur le site Bol.com.

"Complètement faux"

Sur Reuters, les responsables de la marque DJI a rejeté ces signalements, comme étant "complètement faux". Bien que la société ait vu des images en ligne qui donnent l'impression que l'armée russe utilise ses drones, le porte-parole de la marque dit qu'il ne peut pas le confirmer "et que DJI n'a aucun contrôle sur l'utilisation de ses drones".

Il y a deux semaines, le site Numerama avait déjà clairement pu identifier un produit de la marque DJI sur une vidéo de promotion des forces armées russes. On y voit des membres d'un régiment tchétchène faire décoller un drone, précisément le modèle Matrice 300 RTK de DJI, utilisé d'ordinaire dans le milieu professionnel pour inspecter et cartographier des zones de travaux, explique le site français. L'entreprise chinoise vend ce type de drone 13.000 euros.

Fin mars, les responsables de la chaîne MediaMarkt ont déclaré à Reuters qu'ils "avaient reçu des informations croissantes de diverses sources selon lesquelles l'armée russe utilise les produits et les données du fournisseur chinois de drones DJI à des fins militaires".La marque chinoise DJI fabrique à la fois des drones professionnels et des drones compacts et bon marché, destinés aux particuliers. Le modèle le plus récent du drone DJI Mini ne coûte que 551 euros et ne tombe pas sous le coup de la stricte législation européenne sur les drones en raison de son faible poids. Le grand public peut donc librement les acheter et les utiliser. Ces appareils ont une autonomie de 10 kilomètres et une batterie d'une demi-heure. Ils filment des images stables en qualité 4K.La semaine dernière, MediaMarkt a confirmé au site d'information néerlandais Nu.nl que la vente des drones DJI sur son site néerlandais avait été stoppée: "Nous ne voulons pas courir le risque de contribuer à la guerre de quelque manière que ce soit", a déclaré le porte-parole. Une vérification par nos collègues néerlandophones indique que ce type de drone ne peut plus être commandé en Belgique et qu'il n'est plus disponible non plus sur le site Bol.com."Complètement faux"Sur Reuters, les responsables de la marque DJI a rejeté ces signalements, comme étant "complètement faux". Bien que la société ait vu des images en ligne qui donnent l'impression que l'armée russe utilise ses drones, le porte-parole de la marque dit qu'il ne peut pas le confirmer "et que DJI n'a aucun contrôle sur l'utilisation de ses drones".Il y a deux semaines, le site Numerama avait déjà clairement pu identifier un produit de la marque DJI sur une vidéo de promotion des forces armées russes. On y voit des membres d'un régiment tchétchène faire décoller un drone, précisément le modèle Matrice 300 RTK de DJI, utilisé d'ordinaire dans le milieu professionnel pour inspecter et cartographier des zones de travaux, explique le site français. L'entreprise chinoise vend ce type de drone 13.000 euros.