Réparer les appareils électriques déclassés pour les revendre ? Qui aurait pu croire cela possible il y a une dizaine d'années ? C'est aujourd'hui une réalité : en 2018, près de 140 millions de smartphones reconditionnés ont trouvé acquéreur, selon le bureau d'études de marché américain Counterpoint Research qui enregistre depuis plusieurs années les ventes effectuées mondialement. Même si tous les appareils électroniques sont en principe réparables, cette nouvelle tendance concerne essentiellement les smartphones. La vente fluctue au gré des nouveaux appareils vendus. En 2018, la croissance s'est tassée (1% au niveau mondial) du fait de la diminution du nombre d'appareils neufs commercialisés. En Chine et aux Etats-Unis, la vente d'appareils reconditionnés a chuté de respectivement 8% et 4% l'an dernier. En Europe, par contre, le marché a crû de 7%. Et de 14% en Inde !
...

Réparer les appareils électriques déclassés pour les revendre ? Qui aurait pu croire cela possible il y a une dizaine d'années ? C'est aujourd'hui une réalité : en 2018, près de 140 millions de smartphones reconditionnés ont trouvé acquéreur, selon le bureau d'études de marché américain Counterpoint Research qui enregistre depuis plusieurs années les ventes effectuées mondialement. Même si tous les appareils électroniques sont en principe réparables, cette nouvelle tendance concerne essentiellement les smartphones. La vente fluctue au gré des nouveaux appareils vendus. En 2018, la croissance s'est tassée (1% au niveau mondial) du fait de la diminution du nombre d'appareils neufs commercialisés. En Chine et aux Etats-Unis, la vente d'appareils reconditionnés a chuté de respectivement 8% et 4% l'an dernier. En Europe, par contre, le marché a crû de 7%. Et de 14% en Inde ! L'offre a donc régressé en 2018 mais le consommateur est toujours aussi friand d'appareils reconditionnés, pour deux raisons évidentes. La différence de prix avec un appareil neuf, un iPhone par exemple, peut se chiffrer à plusieurs centaines d'euros alors qu'en réalité, il n'y a pour ainsi dire aucune différence. Le prix varie pour de multiples raisons. Les appareils de marque sont généralement un peu plus chers, tandis que les traces d'utilisation antérieure poussent les prix à la baisse. N'oubliez pas de vérifier si le smartphone est bien fourni avec les accessoires et si le prix inclut les frais d'envoi. Il faut également comparer ce qui est comparable. Par exemple, la capacité de stockage interne d'un smartphone varie d'un appareil à l'autre et influe sensiblement sur le prix. Le refurbished electronic intéresse les consommateurs soucieux de faire des économies mais aussi de protéger l'environnement. L'appareil acheté n'ira pas grossir les montagnes de déchets mais entame une nouvelle vie. Pour chaque smartphone reconditionné et revendu, les fabricants doivent acheter moins de plomb, de cuivre et de zinc. Au-delà de la différence de prix, l'argument est déterminant pour les écoconsommateurs. Ce n'est pas un hasard si l'exemple du smartphone (de l'iPhone en particulier) est le plus souvent cité. Comme nous l'avons dit, les smartphones dominent le marché et présentent l'avantage d'une grande prévisibilité. " La valeur résiduelle des iPhone est élevée et stable. On sait ce que vaudra encore un iPhone dans 24 mois, explique Olivier Lanckriet, propriétaire de la chaîne électro Exellent. C'est donc le produit idéal en matière de refurbished. Exellent en rachète régulièrement. A terme, nous envisageons d'étendre notre activité aux lave-linges. " A ses débuts en 2015, Exellent proposait une sélection d'iPhone reconditionnés, avant d'élargir son assortiment sous son propre label Refurb Nearly New. La chaîne était consciente de la demande des écoclients mais savait que le marché devait encore mûrir. " La vente a bien marché dès le début, se souvient Olivier Lanckriet. L'offre était limitée et la demande importante. De ce fait, la qualité était sous pression et nous avons dû interrompre notre offre temporairement. L'an dernier, nous avons sélectionné des prestataires proposant une offre stable en termes de disponibilité et de qualité. Nous avons repris notre collaboration et pouvons à nouveau proposer une offre variée et une disponibilité stable, d'où une croissance notoire et persistante. " Proposer une offre stable est la principale difficulté pour les vendeurs d'appareils électroniques reconditionnés. Le client, lui, se préoccupe davantage de la qualité. Une grande marque pourrait servir de référence mais cela n'existe pas encore en Belgique. Les Pays-Bas ont lancé le mouvement l'an dernier à l'initiative de l'organisation des entrepreneurs Techniek Nederland. Avec les sociétés spécialisées dans le reconditionnement des appareils, ils ont créé une marque de référence pour les iPhone dans un premier temps, les MacBook et les iPad par la suite. Test-Achats met également en garde sur son site. " Le terme 'reconditionné' n'ayant aucune valeur légale, il peut être interprété de manière différente d'un vendeur à l'autre, souligne l'organisation. La même classification peut donc avoir une tout autre signification chez les différents vendeurs. L'appareil annoncé comme 'reconditionné' doit au minimum avoir été contrôlé par des experts, réparé si nécessaire et remis dans son état d'origine par le vendeur. Il doit être accompagné de tous les accessoires fournis d'origine avec le produit neuf (éventuellement remplacés par des équivalents compatibles), y compris le mode d'emploi et, si possible, dans son emballage original. " Autrement dit, ouvrez l'oeil et le bon. N'hésitez pas à demander au vendeur en quoi consiste le contrôle de qualité. Normalement, les sociétés spécialisées dans le reconditionnement contrôlent minutieusement l'appareil et le testent pour détecter les éventuels défauts. En fonction du résultat, les pièces défectueuses sont remplacées. La marque de l'appareil joue également un rôle déterminant. Par exemple, Apple a défini des règles bien précises pour les appareils reconditionnés. Sans certificat, un produit Apple ne peut pas être remis sur le marché. Apple donne ainsi le bon exemple. Renseignez-vous donc sur la politique en matière d'appareils reconditionnés de la marque que vous envisagez d'acheter. Ce n'est pas parce qu'un appareil électronique a été reconditionné qu'il ne porte plus aucune marque d'usure. Griffes, coque abîmée, décoloration sont légion et déterminent en grande partie le prix de vente. Last but not least, les règles de garantie s'appliquent également aux appareils reconditionnés. Autrement dit, de nombreux vendeurs les proposent avec une garantie légale de deux ans. La garantie doit également couvrir les accessoires et les composants (comme la batterie du smartphone par exemple). Tous les risques sont-ils exclus pour autant ? Comme pour un appareil neuf, un problème n'est jamais à exclure. Pour mettre toutes les chances de votre côté, n'hésitez pas à comparer, sachez vous contenter d'un appareil portant des traces d'usure et achetez de préférence à un fournisseur qui respecte les règles. L'instauration d'une marque de référence belge serait plus que souhaitable.