Dans sa plainte, le "European Publishers Council", présidé par Christian Van Thillo, CEO de DPG Media, pointe notamment les commissions très élevées, au moins 30%, que le géant de l'internet prélève sur les transactions entre les éditeurs et les annonceurs.

Cela "cause un préjudice considérable, non seulement aux éditeurs de presse européens, mais aussi à tous les annonceurs et, en fin de compte, aux consommateurs, en raison des prix plus élevés et de la perte de choix, de transparence et d'innovation", a déclaré M. Van Thillo. Il demande à la Commission de prendre des mesures pour rétablir la concurrence dans le secteur des technologies publicitaires.

Selon les éditeurs, Google use de ces pratiques illégales depuis sa reprise de la régie publicitaire DoubleClick pour 3,1 milliards de dollars en 2008. En Belgique, DPG Media, Mediahuis et le Groupe Rossel font partie du European Publishers Council.

Dans sa plainte, le "European Publishers Council", présidé par Christian Van Thillo, CEO de DPG Media, pointe notamment les commissions très élevées, au moins 30%, que le géant de l'internet prélève sur les transactions entre les éditeurs et les annonceurs. Cela "cause un préjudice considérable, non seulement aux éditeurs de presse européens, mais aussi à tous les annonceurs et, en fin de compte, aux consommateurs, en raison des prix plus élevés et de la perte de choix, de transparence et d'innovation", a déclaré M. Van Thillo. Il demande à la Commission de prendre des mesures pour rétablir la concurrence dans le secteur des technologies publicitaires. Selon les éditeurs, Google use de ces pratiques illégales depuis sa reprise de la régie publicitaire DoubleClick pour 3,1 milliards de dollars en 2008. En Belgique, DPG Media, Mediahuis et le Groupe Rossel font partie du European Publishers Council.