Célèbre pour ses sacs, ses parfums et ses carrés de soie, l'entreprise Hermès ne s'était en effet jamais aventurée dans le rayon des cosmétiques, là où d'autres grands noms de la mode comme Dior, Chanel ou Yves Saint Laurent ont déployé leur offre depuis de lon...

Célèbre pour ses sacs, ses parfums et ses carrés de soie, l'entreprise Hermès ne s'était en effet jamais aventurée dans le rayon des cosmétiques, là où d'autres grands noms de la mode comme Dior, Chanel ou Yves Saint Laurent ont déployé leur offre depuis de longues années déjà. Mais le 4 mars prochain, les cartes de la beauté vont être redistribuées car le maroquinier commercialisera sa première gamme de rouges à lèvres baptisée sobrement Rouge Hermès. Fruit de cinq années de travail dans son centre de recherche et de développement, sa collection flambant neuve se déclinera en 24 teintes et sera disponible dans 170 points de vente minutieusement sélectionnés dans une trentaine de pays. Le positionnement se veut haut de gamme puisque le prix affiché sera de 62 euros pour un tube Hermès rechargeable contre un montant de base de 35 euros en moyenne pour un rouge à lèvres de l'une de trois autres marques de luxe citées plus haut. Dans un marché devenu très concurrentiel, Hermès vise donc l'excellence, comme toujours. Une stratégie qui, jusqu'ici, lui réussit plutôt bien : de 2010 à 2018, le chiffre d'affaires de cette entreprise familiale - déjà six générations - est passé de 2,4 milliards à près de 6 milliards d'euros, dont 1,4 milliard de bénéfice net pour le dernier exercice disponible.