Jusqu'à présent, il n'y a pas eu d'allègement des règles pour le transport aérien, au contraire, des mesures additionnelles se sont ajoutées, a-t-il dit.

Un faible nombre de passagers est toujours prévu pour les prochaines semaines. Pour le pic de l'été, le patron de Lufthansa estime une capacité de passagers à bord entre 40 et 60% de la normale.

Il estime aussi que tôt ou tard, le testing des passagers ou le vaccin deviendront des standards mondiaux avant d'embarquer à bord d'un avion.

Selon le patron de Lufthansa, maison-mère de Brussels Airlines, il faudra peut être 5 ans pour retrouver le niveau de 2019 en Europe et aux USA.

Jusqu'à présent, il n'y a pas eu d'allègement des règles pour le transport aérien, au contraire, des mesures additionnelles se sont ajoutées, a-t-il dit. Un faible nombre de passagers est toujours prévu pour les prochaines semaines. Pour le pic de l'été, le patron de Lufthansa estime une capacité de passagers à bord entre 40 et 60% de la normale. Il estime aussi que tôt ou tard, le testing des passagers ou le vaccin deviendront des standards mondiaux avant d'embarquer à bord d'un avion. Selon le patron de Lufthansa, maison-mère de Brussels Airlines, il faudra peut être 5 ans pour retrouver le niveau de 2019 en Europe et aux USA.