La crise sanitaire n'a eu qu'un impact limité sur le producteur du Speculoos. Ses douze sites de production sont toujours restés opérationnels. Les mesures de sécurité pour protéger les 2.000 collaborateurs du coronavirus ont néanmoins pesé sur le résultat non-récurrent, qui a chuté de -2,3 millions à -4 millions d'euros.

Le bénéfice récurrent a lui progressé de près de 9% à 41,3 millions d'euros.

Le groupe prévoit une tendance similaire pour le deuxième semestre. Dans un marché globalement en berne, le cours de l'action était en hausse de 3% vendredi.

La crise sanitaire n'a eu qu'un impact limité sur le producteur du Speculoos. Ses douze sites de production sont toujours restés opérationnels. Les mesures de sécurité pour protéger les 2.000 collaborateurs du coronavirus ont néanmoins pesé sur le résultat non-récurrent, qui a chuté de -2,3 millions à -4 millions d'euros. Le bénéfice récurrent a lui progressé de près de 9% à 41,3 millions d'euros. Le groupe prévoit une tendance similaire pour le deuxième semestre. Dans un marché globalement en berne, le cours de l'action était en hausse de 3% vendredi.