Après les voitures partagées Poppy, l'application intermodale Pikaway et l'appli de gestion de flottes partagées MyMove, le Lab Box, l'incubateur de start-up de D'Ieteren Auto, s'attaque au marché du leasing automobile grâce à Lizy. Fondée par Sam Heymans et Vincent Castus, la start-up cible plus particulièrement les PME et les indépendants. Un segment délaissé par les autres sociétés de leasing, selon Sam Heymans : " En tant qu'indépendant, vous n'allez prendre qu'une seule voiture, alors qu'une grosse entreprise va en commander 100. Qui va avoir la priorité ? Qui va payer le moins cher ? Qui va avoir le meilleur service ? "
...

Après les voitures partagées Poppy, l'application intermodale Pikaway et l'appli de gestion de flottes partagées MyMove, le Lab Box, l'incubateur de start-up de D'Ieteren Auto, s'attaque au marché du leasing automobile grâce à Lizy. Fondée par Sam Heymans et Vincent Castus, la start-up cible plus particulièrement les PME et les indépendants. Un segment délaissé par les autres sociétés de leasing, selon Sam Heymans : " En tant qu'indépendant, vous n'allez prendre qu'une seule voiture, alors qu'une grosse entreprise va en commander 100. Qui va avoir la priorité ? Qui va payer le moins cher ? Qui va avoir le meilleur service ? " Face à ces géants du leasing, la petite Lizy se différencie en proposant des voitures d'occasion et de stock. Objectif : livrer leurs clients en deux semaines maximum. Et, surtout, se démarquer sur le prix. " Nous sommes 15 à 40% moins chers que nos concurrents ", assure Sam Heymans. Bémol : les voitures proposées sur le site www.lizy.be sont déjà configurées. Il est donc très difficile d'y ajouter des options. Cependant, il s'agit en général de véhicules de direction, bien équipés, avec peu de kilomètres au compteur et fournis par Volkswagen D'Ieteren Finance, une joint-venture de Volkswagen Financial Services et du groupe D'Ieteren, active dans le leasing. Seules les marques Audi, Seat, Skoda et Volkswagen sont ainsi disponibles pour des locations de 12 à 60 mois. Mais en faisant appel à d'autres partenaires, Sam Heymans et son associé, Vincent Castus, souhaitent élargir leur gamme et proposer d'autres marques que celles distribuées par D'Ieteren Auto.Un canal de vente Lizy ne propose pas d'offre à destination des particuliers mais regarde le segment B to C avec intérêt. " Aux Pays-Bas, il y a aujourd'hui 100.000 contrats de private leasing. En 2013, on en comptait 10.000 ", explique Sam Heymans. Selon les derniers chiffres de Renta, la Fédération belge des loueurs de véhicules, il y avait à peine 12.000 contrats de leasing pour particuliers sur les 430.000 voitures de leasing en circulation en Belgique en 2018. " Une importante croissance est donc possible dans les années à venir ", ajoute le CEO. En réalité, Lizy n'est pas tout à fait une société de leasing. C'est une plateforme digitale qui met en contact les PME et les indépendants avec Volkswagen D'Ieteren Finance. En échange, la start-up reçoit une commission sur les contrats signés. Vincent Castus et Sam Heymans ne sont en effet pas issus du secteur automobile. Le premier possède une expérience d'une quinzaine d'années dans le digital. En 2013, il a notamment cofondé Assisto, une application qui permet de déclarer un accident à son assureur via smartphone. Le second est également un entrepreneur dans l'âme. " J'ai créé Get Lucky Events, ma première boîte, à 19 ans, raconte-t-il. Nous organisions des soirées qui ont rassemblé, à chaque fois, plus de 1.000 participants. " Il débute sa carrière en 2016 chez McKinsey avant de collaborer avec Google en tant que business analyst en 2017. Les deux entrepreneurs ont commencé à travailler sur leur projet en juin 2018 et convaincu D'Ieteren Auto d'investir dans Lizy. Accueillie dans le Lab Box en septembre, la start-up accélère depuis son développement. Vincent Castus et Sam Heymans ont engagé deux personnes supplémentaires et font appel à trois freelances pour soutenir action. " Et nous recherchons actuellement un développeur ", ajoute Vincent Castus.