Combien de photos avez-vous chez vous ? Des milliers ? Des dizaines de milliers ? Ce chiffre n'est sans doute pas loin de la vérité. Pourtant, hormis quelques clichés partagés à la va-vite sur l'écran du smartphone lors d'un repas de famille, combien de photos, que nous avons jugées sur le moment indispensables, prenons-nous le temps de regarder par la suite ? Ces photos s'entassent par gigabytes entiers au fin-fond d'un disque dur, ou sont perdues dans le cloud, quelque part, dans un datacenter aseptisé.

© DR

Avant, on prenait peu de photos, certes, parce que ça coûtait cher. Mais aujourd'hui, pour le prix du développement d'une pellicule 36 poses, vous pouvez recevoir chez vous le livre photo de vos vacances. C'est étonnamment simple et l'offre en la matière est pléthorique. Et vous recevez votre album dans la semaine ! Alors, désuète l'impression ? Bien au contraire ! Techniquement, c'est même la seule solution abordable pour profiter pleinement des capacités de votre appareil photo. En effet, si vous avez de la chance, vous avez une télé, ou une tablette en résolution 4K, c'est-à-dire, quatre fois plus résolue que le Full-HD, ce qui représente l'équivalent de 8 mégapixels (MP). Aujourd'hui, n'importe quel appareil photo digne de ce nom en compte entre 8 et 24, pour les modèles grand public. Si vous imprimez au format A4 simplement, vous bénéficierez en revanche d'une résolution d'image effective de 10 MP, pour peu que l'imprimeur connaisse bien son travail. Aujourd'hui, imprimer est donc le moyen le plus abordable de tirer pleinement profit de vos photos.

Bien se préparer

Les options de traitement photos sont souvent plus nombreuses, mais il ne faut pas en attendre des miracles. Au mieux, on pourra retoucher les yeux rouges du petit dernier devant son gâteau d'anniversaire.

Pour éviter tout casse-tête, nous vous recommandons avant toute chose de regrouper les photos de votre livre dans un dossier, afin d'éviter d'aller à chaque fois les chercher sur votre disque dur. Ensuite, pour vous lancer, rien de plus simple. Il suffit de choisir avant tout un imprimeur. Le choix ne se fait pas tant sur la qualité d'impression, à de rares exceptions près, que sur la méthode de composition qui vous convient. Essentiellement, deux méthodes s'affrontent. Vous pouvez par exemple composer votre album directement sur la page web de l'imprimeur. C'est le cas par exemple chez photobox.be. Avantage : c'est simple, efficace, et vous ne devez rien installer sur votre machine. Par contre, il faudra toujours être connecté à Internet durant la création de votre livre et surtout, travailler dans la petite fenêtre d'un navigateur n'est pas la tasse de thé de tout le monde. D'autres, comme cewe.be, optent pour un logiciel à installer, ou une application Android ou iOS. Ici, vous pouvez travailler tranquillement et envoyer votre commande directement depuis l'application une fois votre livre composé. Les options de traitement photos sont souvent plus nombreuses, mais il ne faut pas en attendre des miracles non plus. Au mieux, on pourra retoucher les yeux rouges du petit dernier devant son gâteau d'anniversaire. Certains, comme le belge foto.com (mention spéciale pour le travail de sape quant à l'apprentissage de l'orthographe auprès des plus jeunes) vous proposent les deux options.

Un choix pléthorique

Conseils pour la mise en page de votre livre : Pour la couleur, optez pour du papier brillant et pour le noir et blanc, du papier mat. Un format plus large facilite la mise en page. Il ne faut pas avoir peur de remplir complètement une page, la résolution des photos est souvent largement suffisante. © DR

Quel que soit le choix de votre imprimeur, il existe bon nombre de formats et de qualité de papier, au point qu'il est facile de se perdre. On trouve de tout, du cahier A4 à spirale au livre relié format panoramique. Voici quelques conseils pour vous faciliter la vie. Pour la couleur, on vous conseille le papier brillant. Il offre des couleurs souvent plus vives, ce qui est idéal pour des photos de vacance d'été par exemple. Attention aux traces de doigts et aux reflets. Si vous privilégiez le noir et blanc, alors le papier mat est plus intéressant. Le mat absorbera plus d'encre et il permet des noirs d'une belle intensité, qui ne sont pas parasités par des reflets gênants lorsqu'on le feuillette. Côté format de votre livre photo, même si le choix est très large, il faut tout de même tenir compte de votre appareil photo. En effet, la plupart des appareils prennent des clichés au format allongé, 3 : 2, ou 4 : 3 selon les modèles. Donc en optant pour un format plus large, on se facilite la vie lors des mises en page. Il ne faut pas avoir peur d'ailleurs de remplir complètement une page, la résolution des photos est souvent largement suffisante, et si tel n'est pas le cas, les logiciels vous préviennent. Ça sera le cas si vous utilisez des photos qui viennent des réseaux sociaux, notamment d'Instagram, qui a tendance à rogner la résolution des photos pour les diffuser plus facilement. Le choix d'un livre au format carré, même s'il est attrayant et tendance, vous demandera plus de travail de composition. Côté qualité, certains fabricants vont un peu plus loin. Nous pouvons donner l'exemple de Cewe, qui met à votre disposition un papier photo mat, disponible uniquement en deux tailles de livres, au rendu mat et à la densité impressionnante. Par contre, c'est assez cher - comptez 65 euros pour un 30x30 cm contre 45 pour le papier satiné de base - et il faut attendre plus longtemps car le procédé est plus complexe. Vous pouvez aussi étaler vos photos sur plusieurs pages, quel que soit le fabricant, mais assurez-vous que l'assemblage se fait sans pliure, sans quoi il risque d'y avoir un petit décalage entre les pages gauches et droites.

Un bien bel objet

Une fois votre livre composé, la commande se valide en un clic et vous pouvez recevoir votre livre à domicile, ou dans un point relais, voire en supermarché. Pour reprendre l'exemple de Cewe, l'imprimeur travaille avec plusieurs distributeurs et vous laisse choisir celui qui sera le plus pratique pour vous. Globalement, la qualité d'image est excellente et vous pourrez vraiment profiter de vos photos sur la durée. Bien protégés du soleil, ces livres devraient offrir une étonnante stabilité et resteront de toute façon plus accessibles que n'importe quel écran d'ordinateur ou de tablette, quand il s'agira de regarder vos photos en famille. Si vous n'êtes pas vraiment branché livre photo, sachez que certains fabricants, comme Photobox.be, vous proposent des tirages à l'unité. On apprécie tout particulièrement les tirages vintage, façon polaroid au format carré. Ça ne coûte pas bien cher : 55 centimes la photo pour la version de base. Alors franchement, pourquoi hésiter ?

Par Benoit Dupont.