D'une part, le holding fédéral SFPI devient un nouvel actionnaire d'"itsme", avec une participation de 20% et une injection de 14,5 millions d'euros.

D'autre part, six actionnaires actuels de la société, Belfius Banque, BNP Paribas Fortis, ING Belgique, CBC/KBC Banque, Proximus et Telenet, vont aussi injecter chacun 1,7 million d'euros additionnels dans la société.

Ce qui porte l'augmentation totale de capital à 24,7 millions d'euros, annonce "itsme".

"Le marché des identités numériques et des portefeuilles numériques revêt une grande importance stratégique, que la crise du coronavirus a encore accentuée. Ainsi, l'attention particulière portée par "itsme" à la sécurité et au respect de la vie privé¿e pourrait l'amener à jouer un rôle dans la lutte contre la fraude en ligne ou dans le partage d'autres données que celles d'identité. Il est pour nous essentiel de continuer à investir dans ces aspects-là, raison pour laquelle nous sommes particulièrement heureux d'ouvrir notre actionnariat à la SFPI", commente Michael Anseeuw, le président de l'entreprise.

En Belgique, l'application compte à présent 3,5 millions d'utilisateurs. Plus de deux millions de Belges se sont identifiés avec itsme sur les services en ligne de l'administration l'année dernière, notamment pour se connecter au portail de l'e-Santé en cette période sanitaire chambolée.

Les citoyens néerlandais peuvent aussi faire de même désormais, alors que l'entreprise s'est implantée dans le pays voisin.

D'une part, le holding fédéral SFPI devient un nouvel actionnaire d'"itsme", avec une participation de 20% et une injection de 14,5 millions d'euros. D'autre part, six actionnaires actuels de la société, Belfius Banque, BNP Paribas Fortis, ING Belgique, CBC/KBC Banque, Proximus et Telenet, vont aussi injecter chacun 1,7 million d'euros additionnels dans la société. Ce qui porte l'augmentation totale de capital à 24,7 millions d'euros, annonce "itsme". "Le marché des identités numériques et des portefeuilles numériques revêt une grande importance stratégique, que la crise du coronavirus a encore accentuée. Ainsi, l'attention particulière portée par "itsme" à la sécurité et au respect de la vie privé¿e pourrait l'amener à jouer un rôle dans la lutte contre la fraude en ligne ou dans le partage d'autres données que celles d'identité. Il est pour nous essentiel de continuer à investir dans ces aspects-là, raison pour laquelle nous sommes particulièrement heureux d'ouvrir notre actionnariat à la SFPI", commente Michael Anseeuw, le président de l'entreprise. En Belgique, l'application compte à présent 3,5 millions d'utilisateurs. Plus de deux millions de Belges se sont identifiés avec itsme sur les services en ligne de l'administration l'année dernière, notamment pour se connecter au portail de l'e-Santé en cette période sanitaire chambolée. Les citoyens néerlandais peuvent aussi faire de même désormais, alors que l'entreprise s'est implantée dans le pays voisin.