Sébastien Leidgens n'est pas un inconnu dans le monde de l'entrepreneuriat: ce Liégeois de 37 ans était déjà derrière la communauté de questions-réponses "Qui connaît un bon" et a participé au lancement de Little Guest, une collection d'hôtels de luxe pour les familles. Toujours mû par l'envie de guider les gens, il propose aujourd'hui Let's Go My Love (LGML), une plateforme qui rassemble quelque 140 lieux où passer des nuitées en amoureux un peu partout en Belgique: châteaux, tiny houses, bulles en pleine nature, cabanes, gîtes de charme, lofts privatifs, etc.
...

Sébastien Leidgens n'est pas un inconnu dans le monde de l'entrepreneuriat: ce Liégeois de 37 ans était déjà derrière la communauté de questions-réponses "Qui connaît un bon" et a participé au lancement de Little Guest, une collection d'hôtels de luxe pour les familles. Toujours mû par l'envie de guider les gens, il propose aujourd'hui Let's Go My Love (LGML), une plateforme qui rassemble quelque 140 lieux où passer des nuitées en amoureux un peu partout en Belgique: châteaux, tiny houses, bulles en pleine nature, cabanes, gîtes de charme, lofts privatifs, etc. Lancée en mai 2021 en trois langues, la plateforme attire déjà environ 1.000 visiteurs par jour (70% de femmes, 30% d'hommes, des Belges mais aussi des Français et des Néerlandais). Ce qui a surpris Sébastien Leidgens: "C'est mon projet le plus étonnant à ce jour ; je pense que ce succès est lié au covid. La demande pour les lieux privatifs a fortement progressé. J'essaie d'y répondre en utilisant certaines de mes compétences fortes comme le marketing digital, le SEO (l'optimisation des moteurs de recherche, Ndlr) et le tourisme". Envie de passer un week-end romantique, de faire votre demande dans l'endroit parfait, de déconnecter sans les enfants? Vous trouverez votre bonheur sur Let's Go My Love. "Nous passons beaucoup de temps sur Instagram, sur Booking, Airbnb, Google, etc., à dénicher des pépites, des lieux insolites tenus par des passionnés, où l'on peut passer du temps pour se détendre ou se balader. Pour l'instant, on travaille surtout en Belgique mais nous sommes en train de prospecter la France, à Paris et en Provence notamment. Vu la demande qui augmente, je structure désormais le projet en entreprise et travaille le business model pour dégager des revenus. Nous travaillons avec une graphiste freelance et deux personnes en stage, l'une qui gère le contenu, l'autre la partie commerciale. LGML engrange déjà des rentrées financières, j'espère embaucher une première personne sous contrat à la fin de cette année." Concrètement, LGML demande à ses partenaires une redevance annuelle ou une commission à la réservation. "La redevance démarre à 399 euros, mais peut grimper jusqu'à 1.499 euros selon la capacité d'accueil ; 30 à 50% sont réinjectés dans un système de cashback: quand vous réservez en spécifiant LGML, vous avez droit à une réduction, que vous recevez à votre retour. Ce système nous permet d'avoir une vue concrète sur les réservations. Nos partenaires ont également une vue sur les couples qui viennent de notre part. Nous lancerons aussi bientôt une collection de packages exclusifs non datés à offrir en cadeau ou pour soi." Côté location, le panier moyen tourne autour de 190 euros - "mais certains clients n'hésitent pas à débourser 500 euros, voire 800 euros pour une formule tout compris" - avec un attrait marqué pour les lofts privatifs, les spas en ville et les lieux insolites en pleine nature.