Sur les principaux marchés, les baisses sont de 4,6% en Allemagne, 24,4% en Italie, 17,3% en France et 11,6% en Espagne. Les ventes du mois de mars ont été particulièrement affectées, avec une baisse de 20,5%, soit 844.187 véhicules de moins immatriculés par rapport à la même période un an plus tôt.

Selon ACEA, deux explications peuvent être avancées pour expliquer cette tendance: l'invasion de l'Ukraine par la Russie ainsi que la pénurie de puces électroniques.

En Belgique, il y a eu au premier trimestre 103.146 nouvelles immatriculations, soit une baisse de 13,5%. Sur le seul mois de mars, la diminution était de 17,7%.

Sur les principaux marchés, les baisses sont de 4,6% en Allemagne, 24,4% en Italie, 17,3% en France et 11,6% en Espagne. Les ventes du mois de mars ont été particulièrement affectées, avec une baisse de 20,5%, soit 844.187 véhicules de moins immatriculés par rapport à la même période un an plus tôt. Selon ACEA, deux explications peuvent être avancées pour expliquer cette tendance: l'invasion de l'Ukraine par la Russie ainsi que la pénurie de puces électroniques. En Belgique, il y a eu au premier trimestre 103.146 nouvelles immatriculations, soit une baisse de 13,5%. Sur le seul mois de mars, la diminution était de 17,7%.