Introduits depuis 10 ans dans les magasins, les produits locaux font partie intégrante de la stratégie de Carrefour qui consiste à proposer un assortiment belge et local et à s'approvisionner aussi près que possible de l'enseigne. Carrefour se positionne sur le marché belge comme le retailer qui propose la part la plus importante de produits locaux.

Carrefour a commencé à développer les produits locaux en 2012. Actuellement, l'enseigne collabore avec plus de 800 producteurs locaux et propose plus de 12 000 produits locaux au travers de tous ses magasins en Belgique. "Le local se développe chaque année, avec une croissance annuelle de 20%, cela prouve que les clients apprécient les produits. Le développement du local est directement lié à la demande croissante des clients", laisse entendre le groupe.

Le local ne détient pas de définition claire comme c'est le cas par exemple pour le bio. Carrefour a tenu à définir le local sur base de plusieurs critères, en collaboration avec l'université de Gembloux. Un produit a ainsi été défini comme local s'il provient d'un périmètre de 40 km de distance autour d'un magasin. "Le produit local ne s'apparente dès lors pas uniquement au produit belge, il est issu de la région-même. Il s'agit de petites exploitations, qui comptent tout au plus 10 collaborateurs. L'objectif vise à proposer des produits authentiques issus de petites exploitations locales, qui ne sont généralement pas commercialisées en supermarché ", explique Carrefour.

7 engagements

Via sa charte éthique de 7 engagements, l'objectif du retailer est de mettre en place un circuit court respectueux de la durabilité et des producteurs locaux. Les producteurs sont donc en relation directe avec le magasin, il s'agit d'un circuit court sans intermédiaire, qui ne passe pas par les centrales d'achat.

Les producteurs qui fournissent leurs produits vantent le prix juste pratiqué par le retailer, le fait qu'il n'y ait pas de pression pour approvisionner les rayons, ou encore, la relation directe sans intermédiaire. "Le magasin ne demande aucune exclusivité, ce qui nous permet de vendre dans d'autres magasins, les procédures administratives sont simples. Notre collaboration avec Carrefour a pu augmenter nos ventes de manière considérable", explique Martine Lebrun, responsable du verger de la Chise à Incourt dans le Brabant wallon.

Les deux weekends à venir (1er octobre et 9 octobre), tous les Hypermarchés Carrefour organisent des "journées découvertes circuit court" pour permettre aux clients de déguster ces produits et d'aller à la rencontre des producteurs locaux de leur région.

Introduits depuis 10 ans dans les magasins, les produits locaux font partie intégrante de la stratégie de Carrefour qui consiste à proposer un assortiment belge et local et à s'approvisionner aussi près que possible de l'enseigne. Carrefour se positionne sur le marché belge comme le retailer qui propose la part la plus importante de produits locaux. Carrefour a commencé à développer les produits locaux en 2012. Actuellement, l'enseigne collabore avec plus de 800 producteurs locaux et propose plus de 12 000 produits locaux au travers de tous ses magasins en Belgique. "Le local se développe chaque année, avec une croissance annuelle de 20%, cela prouve que les clients apprécient les produits. Le développement du local est directement lié à la demande croissante des clients", laisse entendre le groupe. Le local ne détient pas de définition claire comme c'est le cas par exemple pour le bio. Carrefour a tenu à définir le local sur base de plusieurs critères, en collaboration avec l'université de Gembloux. Un produit a ainsi été défini comme local s'il provient d'un périmètre de 40 km de distance autour d'un magasin. "Le produit local ne s'apparente dès lors pas uniquement au produit belge, il est issu de la région-même. Il s'agit de petites exploitations, qui comptent tout au plus 10 collaborateurs. L'objectif vise à proposer des produits authentiques issus de petites exploitations locales, qui ne sont généralement pas commercialisées en supermarché ", explique Carrefour. Via sa charte éthique de 7 engagements, l'objectif du retailer est de mettre en place un circuit court respectueux de la durabilité et des producteurs locaux. Les producteurs sont donc en relation directe avec le magasin, il s'agit d'un circuit court sans intermédiaire, qui ne passe pas par les centrales d'achat.Les producteurs qui fournissent leurs produits vantent le prix juste pratiqué par le retailer, le fait qu'il n'y ait pas de pression pour approvisionner les rayons, ou encore, la relation directe sans intermédiaire. "Le magasin ne demande aucune exclusivité, ce qui nous permet de vendre dans d'autres magasins, les procédures administratives sont simples. Notre collaboration avec Carrefour a pu augmenter nos ventes de manière considérable", explique Martine Lebrun, responsable du verger de la Chise à Incourt dans le Brabant wallon. Les deux weekends à venir (1er octobre et 9 octobre), tous les Hypermarchés Carrefour organisent des "journées découvertes circuit court" pour permettre aux clients de déguster ces produits et d'aller à la rencontre des producteurs locaux de leur région.