L'exécutif européen a adressé une lettre le 23 juillet aux groupes Sixt, Enterprise, Goldcar, Europcar, Hertz et Avis, pour leur demander de cesser les pratiques qui "empêchent les consommateurs d'accéder aux meilleures offres commerciales sur internet", révèle-t-il lundi.

La Commission a été alertée par plusieurs plaintes de consommateurs qui cherchaient à louer une voiture sur internet dans différents Etats membres. Dans certains cas, leurs adresses IP connues, les consommateurs ne pouvaient tout simplement plus procéder à une location de voiture sur internet ou le prix de l'offre variait considérablement selon le pays de résidence.

Un consommateur allemand a ainsi vu le prix affiché varier du simple au double alors qu'il cherchait une location de voiture en Grande-Bretagne.

Trois groupes ont répondu favorablement, mais Europcar, Hertz et Avis ont refusé, ce qui a conduit la Commission à rendre la lettre publique "dans l'intérêt des consommateurs". Elle leur donne jusqu'au 30 août pour faire un rapport sur la façon dont ils vont revoir leurs pratiques.

L'exécutif européen a adressé une lettre le 23 juillet aux groupes Sixt, Enterprise, Goldcar, Europcar, Hertz et Avis, pour leur demander de cesser les pratiques qui "empêchent les consommateurs d'accéder aux meilleures offres commerciales sur internet", révèle-t-il lundi. La Commission a été alertée par plusieurs plaintes de consommateurs qui cherchaient à louer une voiture sur internet dans différents Etats membres. Dans certains cas, leurs adresses IP connues, les consommateurs ne pouvaient tout simplement plus procéder à une location de voiture sur internet ou le prix de l'offre variait considérablement selon le pays de résidence. Un consommateur allemand a ainsi vu le prix affiché varier du simple au double alors qu'il cherchait une location de voiture en Grande-Bretagne. Trois groupes ont répondu favorablement, mais Europcar, Hertz et Avis ont refusé, ce qui a conduit la Commission à rendre la lettre publique "dans l'intérêt des consommateurs". Elle leur donne jusqu'au 30 août pour faire un rapport sur la façon dont ils vont revoir leurs pratiques.