Au cours de la semaine dernière, au moins 33 navires ont désactivé les équipements qui permettent de transmettre la localisation, indique le spécialiste israélien d'analyse de données maritimes Windward. C'est plus de deux fois plus que la moyenne hebdomadaire habituelle.

Selon Windward, les navires concernés sont principalement liés à de grandes entreprises et à des compagnies maritimes internationales. Les désactivations ont eu lieu dans la zone économique exclusive de la Russie, ou à proximité immédiate.

Le droit maritime international requiert que les navires commerciaux soient équipés d'un système d'identification automatique lorsqu'ils sont en mer. La désactivation ou la manipulation de ce système est considérée par le Trésor américain comme le principal moyen de contourner les sanctions.

Au cours de la semaine dernière, au moins 33 navires ont désactivé les équipements qui permettent de transmettre la localisation, indique le spécialiste israélien d'analyse de données maritimes Windward. C'est plus de deux fois plus que la moyenne hebdomadaire habituelle. Selon Windward, les navires concernés sont principalement liés à de grandes entreprises et à des compagnies maritimes internationales. Les désactivations ont eu lieu dans la zone économique exclusive de la Russie, ou à proximité immédiate. Le droit maritime international requiert que les navires commerciaux soient équipés d'un système d'identification automatique lorsqu'ils sont en mer. La désactivation ou la manipulation de ce système est considérée par le Trésor américain comme le principal moyen de contourner les sanctions.