Au total, 11.901 tonnes de poissons ont été vendues dans les ports belges l'an dernier. La quantité débarquée a représenté un chiffre d'affaires de 60,8 millions d'euros, soit une hausse de 7,8%. Cela s'explique par la hausse du prix moyen au kilo: 5,1 euros/kg, soit une augmentation de 13,3% par rapport à 2020. Cette année-là, marquée du sceau de la pandémie de Covid-19, tant l'exportation que la vente dans les marchés locaux et l'horeca avaient été fortement perturbées.

En 2021, Zeebrugge représentait 55,7% de la quantité totale de poisson débarquée et vendue. La part du port d'Ostende est passée de 44,6% à 41,9% alors que le port de Nieuport a une part limitée de 2,4%.

La sole reste "le produit phare" de la pêche maritime belge, selon Statbel. La légère baisse de la quantité débarquée de sole (-3,4%) a entraîné une hausse de prix de 11,9%. Ce poisson représente la moitié du chiffre d'affaires réalisé dans la pêche maritime belge.

La plie occupe la deuxième place, malgré une diminution de 7,3% de la quantité débarquée en 2021. Le prix plus élevé (+9,1%) a permis de maintenir le chiffre d'affaires de ce poisson.

La quantité débarquée de raie a quant à elle chuté de 17,1%, mais le prix s'est redressé à 2,6 euros le kilogramme.

Au total, 11.901 tonnes de poissons ont été vendues dans les ports belges l'an dernier. La quantité débarquée a représenté un chiffre d'affaires de 60,8 millions d'euros, soit une hausse de 7,8%. Cela s'explique par la hausse du prix moyen au kilo: 5,1 euros/kg, soit une augmentation de 13,3% par rapport à 2020. Cette année-là, marquée du sceau de la pandémie de Covid-19, tant l'exportation que la vente dans les marchés locaux et l'horeca avaient été fortement perturbées. En 2021, Zeebrugge représentait 55,7% de la quantité totale de poisson débarquée et vendue. La part du port d'Ostende est passée de 44,6% à 41,9% alors que le port de Nieuport a une part limitée de 2,4%.La sole reste "le produit phare" de la pêche maritime belge, selon Statbel. La légère baisse de la quantité débarquée de sole (-3,4%) a entraîné une hausse de prix de 11,9%. Ce poisson représente la moitié du chiffre d'affaires réalisé dans la pêche maritime belge. La plie occupe la deuxième place, malgré une diminution de 7,3% de la quantité débarquée en 2021. Le prix plus élevé (+9,1%) a permis de maintenir le chiffre d'affaires de ce poisson. La quantité débarquée de raie a quant à elle chuté de 17,1%, mais le prix s'est redressé à 2,6 euros le kilogramme.