L'étude comptabilise 5.500 groupes d'entreprises actifs en Belgique, petit pays qui possède une longue tradition d'ouverture aux investissements étrangers, dont 2.100 sont des groupes domestiques, 1.800 des groupes multinationaux belges et 1.600 des groupes multinationaux étrangers.

Les groupes multinationaux belges contrôlent près de 7.500 filiales à l'étranger, principalement dans les pays voisins (42%, France, Pays-Bas, Luxembourg et Allemagne). Dans l'autre sens, parmi les 1.600 maisons mères étrangères avec des filiales en Belgique, la moitié est localisée dans les pays voisins. Mais les États-Unis sont également très importants pour l'économie belge puisque 16% de ces maisons mères se situent au pays de l'Oncle Sam.

Les groupes multinationaux belges et étrangers détiennent près de 10.000 filiales en Belgique. Ce nombre "est certes peu élevé au regard des centaines de milliers d'entreprises actives en Belgique mais les entreprises belges membres d'un groupe multinational sont relativement plus grandes et représentent une part substantielle de l'activité économique du pays", constate le Bureau du Plan.

Les filiales belges de groupes étrangers représentent près de 30% du PIB belge et 15% de l'emploi alors que les entreprises qui font partie d'un groupe multinational belge représentent 15% du PIB et 10% de l'emploi. Selon le Bureau du Plan, "ces entreprises se caractérisent donc par une productivité du travail plus élevée que celle des entreprises domestiques".

L'étude montre également que le poids des groupes multinationaux est plus important dans l'industrie manufacturière que dans les services. Les multinationales étrangères dominent des branches de l'économie belge comme les services bancaires, la sidérurgie ou la production de boissons rafraichissantes, tandis que les multinationales belges ont un poids plus élevé dans l'industrie chimique.

Enfin, constate encore le Bureau du Plan, les groupes multinationaux étrangers jouent un rôle important dans l'intégration de la Belgique dans l'économie mondiale. Les filiales de ces multinationales exportent en effet 45% de leur production et représentent 55% des exportations de la Belgique.

L'étude comptabilise 5.500 groupes d'entreprises actifs en Belgique, petit pays qui possède une longue tradition d'ouverture aux investissements étrangers, dont 2.100 sont des groupes domestiques, 1.800 des groupes multinationaux belges et 1.600 des groupes multinationaux étrangers. Les groupes multinationaux belges contrôlent près de 7.500 filiales à l'étranger, principalement dans les pays voisins (42%, France, Pays-Bas, Luxembourg et Allemagne). Dans l'autre sens, parmi les 1.600 maisons mères étrangères avec des filiales en Belgique, la moitié est localisée dans les pays voisins. Mais les États-Unis sont également très importants pour l'économie belge puisque 16% de ces maisons mères se situent au pays de l'Oncle Sam.Les groupes multinationaux belges et étrangers détiennent près de 10.000 filiales en Belgique. Ce nombre "est certes peu élevé au regard des centaines de milliers d'entreprises actives en Belgique mais les entreprises belges membres d'un groupe multinational sont relativement plus grandes et représentent une part substantielle de l'activité économique du pays", constate le Bureau du Plan. Les filiales belges de groupes étrangers représentent près de 30% du PIB belge et 15% de l'emploi alors que les entreprises qui font partie d'un groupe multinational belge représentent 15% du PIB et 10% de l'emploi. Selon le Bureau du Plan, "ces entreprises se caractérisent donc par une productivité du travail plus élevée que celle des entreprises domestiques". L'étude montre également que le poids des groupes multinationaux est plus important dans l'industrie manufacturière que dans les services. Les multinationales étrangères dominent des branches de l'économie belge comme les services bancaires, la sidérurgie ou la production de boissons rafraichissantes, tandis que les multinationales belges ont un poids plus élevé dans l'industrie chimique. Enfin, constate encore le Bureau du Plan, les groupes multinationaux étrangers jouent un rôle important dans l'intégration de la Belgique dans l'économie mondiale. Les filiales de ces multinationales exportent en effet 45% de leur production et représentent 55% des exportations de la Belgique.