"Si en juillet et en août, il y a toujours un impact sur les vols, le business plan ne sera pas tenu", a-t-il expliqué mercredi en commission des Finances de la Chambre.

Les 290 millions d'euros apportés par l'Etat belge et les 170 millions dégagés par Lufthansa, société-mère de la compagnie belge, ne suffiront pas. "Juillet et août seront essentiels. Si l'objectif n'est pas atteint, il faudra rapidement se mettre autour de la table", a ajouté M. Van Loo.

Le patron de la SFPI a par ailleurs indiqué que le transporteur à bas coût Ryanair avait déposé une plainte contre le plan de soutien à Brussels Airlines, comme il l'a fait contre d'autres compagnies aériennes européennes. Il s'est toutefois montré confiant sur l'issue de cette plainte. "Nous pensons que l'accord passera le test", a-t-il dit.

"Si en juillet et en août, il y a toujours un impact sur les vols, le business plan ne sera pas tenu", a-t-il expliqué mercredi en commission des Finances de la Chambre. Les 290 millions d'euros apportés par l'Etat belge et les 170 millions dégagés par Lufthansa, société-mère de la compagnie belge, ne suffiront pas. "Juillet et août seront essentiels. Si l'objectif n'est pas atteint, il faudra rapidement se mettre autour de la table", a ajouté M. Van Loo. Le patron de la SFPI a par ailleurs indiqué que le transporteur à bas coût Ryanair avait déposé une plainte contre le plan de soutien à Brussels Airlines, comme il l'a fait contre d'autres compagnies aériennes européennes. Il s'est toutefois montré confiant sur l'issue de cette plainte. "Nous pensons que l'accord passera le test", a-t-il dit.