Pendant la période de "lockdown", Bristol a perdu 5 millions d'euros par semaine, selon Elise Vanaudenhove. Les discussions avec les banques sur le financement n'ont jusqu'à présent rien donné et la branche immobilière de la famille propriétaire a dû intervenir.

"Grâce à ce crédit, nous avons pu surmonter la crise. Survivre, oui", déclare la CEO au quotidien néerlandais.

Bristol est toujours en négociation avec les banques. La chaîne de magasins de chaussures espère également que les propriétaires se rendront compte que les loyers dans les centres-villes sont beaucoup trop élevés.

Bristol avait déjà essuyé des pertes avant cette crise, notamment à cause de la concurrence de Zalando et vanHaren.

Pendant la période de "lockdown", Bristol a perdu 5 millions d'euros par semaine, selon Elise Vanaudenhove. Les discussions avec les banques sur le financement n'ont jusqu'à présent rien donné et la branche immobilière de la famille propriétaire a dû intervenir. "Grâce à ce crédit, nous avons pu surmonter la crise. Survivre, oui", déclare la CEO au quotidien néerlandais. Bristol est toujours en négociation avec les banques. La chaîne de magasins de chaussures espère également que les propriétaires se rendront compte que les loyers dans les centres-villes sont beaucoup trop élevés. Bristol avait déjà essuyé des pertes avant cette crise, notamment à cause de la concurrence de Zalando et vanHaren.