Telle est la conséquence du remaniement surprise de l'indice phare de la Bourse de Bruxelles qui interviendra le 19 mars prochain. Un remaniement qui aura donc pour conséquence que l'une des plus emblématiques figures du savoir-...

Telle est la conséquence du remaniement surprise de l'indice phare de la Bourse de Bruxelles qui interviendra le 19 mars prochain. Un remaniement qui aura donc pour conséquence que l'une des plus emblématiques figures du savoir-faire industriel belge, affichant près de 140 années d'existence, laissera sa place à une bitotech fondée au début des années 2000. En cause : une capitalisation boursière pour Bekaert qui ne faisait plus le poids. En effet, le tréfileur courtraisien ne pèse plus en Bourse que 2 milliards d'euros tandis que la jeune société gantoise, également cotée à New York (Nasdaq), revendique, quant à elle, plus de 3 milliards de capitalisation boursière. Du coup, Ablynx sera la deuxième biotech belge à faire partie du BEL 20, aux côtés de Galapagos qui l'a intégré voici déjà deux ans. Reste que - petit détail piquant - Ablynx fait pour le moment l'objet d'une OPA de la part du géant français Sanofi et risque donc, elle aussi, de disparaître prochainement de l'indice vedette de la cote belge. Au profit alors de Melexis ou d'Argenx.