La logistique a toujours représenté un secteur-phare de la province, traversée notamment par le canal Albert.

Une étude a mis en évidence le fait que le secteur privé a investi 365 millions d'euros dans ce domaine au cours des deux dernières années, ce qui a permis de créer 1.200 emplois supplémentaires. Des jobs particulièrement bienvenus après la fermeture de Ford Genk.

La province entend attirer sur son territoire de nouvelles activités logistiques à haute valeur ajoutée.