Si la tendance est positive à l'échelle de la Belgique, elle affiche un recul en Flandre, à l'exception des PME de Flandre occidentale, note SD Worx. C'est à Bruxelles que les entreprises comptant jusqu'à 250 employés envisagent le plus de recruter au deuxième trimestre, soit la moitié des PME sondées. En Wallonie, la proportion atteint 44,4% et en Flandre 40,5%.

"Grâce à l'augmentation du nombre de PME en Wallonie, à Bruxelles et en Flandre occidentale, la hausse de recrutement se poursuit", commente Vassilios Skarlidis, conseiller stratégique pour les PME chez SD Worx. Il distingue les secteurs de la construction et de l'industrie, dont près de 70% des PME envisagent de recruter ces trois prochains mois.

Les intentions de licenciement ont également diminué, atteignant le niveau d'avant la crise sanitaire, avec 8,5% des PME envisageant de licencier. Cette proportion est de 5,9% pour les PME bruxelloises, de 9,7% en Wallonie et de 8,5% en Flandre. "En moyenne, un tiers des PME belges souhaite remplacer un salarié licencié. C'est mieux qu'au trimestre dernier, mais pas encore au niveau pré-pandémique, durant lequel une PME sur deux prévoyait un remplacement", souligne encore M. Skarlidis.

Si la tendance est positive à l'échelle de la Belgique, elle affiche un recul en Flandre, à l'exception des PME de Flandre occidentale, note SD Worx. C'est à Bruxelles que les entreprises comptant jusqu'à 250 employés envisagent le plus de recruter au deuxième trimestre, soit la moitié des PME sondées. En Wallonie, la proportion atteint 44,4% et en Flandre 40,5%. "Grâce à l'augmentation du nombre de PME en Wallonie, à Bruxelles et en Flandre occidentale, la hausse de recrutement se poursuit", commente Vassilios Skarlidis, conseiller stratégique pour les PME chez SD Worx. Il distingue les secteurs de la construction et de l'industrie, dont près de 70% des PME envisagent de recruter ces trois prochains mois. Les intentions de licenciement ont également diminué, atteignant le niveau d'avant la crise sanitaire, avec 8,5% des PME envisageant de licencier. Cette proportion est de 5,9% pour les PME bruxelloises, de 9,7% en Wallonie et de 8,5% en Flandre. "En moyenne, un tiers des PME belges souhaite remplacer un salarié licencié. C'est mieux qu'au trimestre dernier, mais pas encore au niveau pré-pandémique, durant lequel une PME sur deux prévoyait un remplacement", souligne encore M. Skarlidis.