C'est ce qu'il ressort d'une étude d'Acerta, le prestataire de services RH, auprès de 260.000 travailleurs liés à 40.000 entreprises du secteur privé. En janvier 2020, seuls 0,6% des employés belges du secteur privé touch...

C'est ce qu'il ressort d'une étude d'Acerta, le prestataire de services RH, auprès de 260.000 travailleurs liés à 40.000 entreprises du secteur privé. En janvier 2020, seuls 0,6% des employés belges du secteur privé touchaient une indemnité. Un an plus tard, ce chiffre a grimpé à 1,7% pour un montant mensuel moyen de 64,15 euros. Soit, grosso modo la moitié du maximum légal autorisé et exonéré d'impôts et de cotisations spéciales.Acerta précise toutefois via Laura Couchard, une de ses conseillères juridiques, que ces indemnités mensuelles ne sont qu'un élément des remboursements possibles (achat de matériel, etc.). Ces 1,7% sont à mettre en relation avec les 6,4% des employés qui, en janvier dernier, ont officiellement travaillé depuis la maison. Soit 10 fois plus qu'en janvier 2020. Acerta insiste d'ailleurs pour que les entreprises consignent le télétravail de façon stricte et structurelle afin de définir une politique efficace. Un enregistrement qui est encore très aléatoire.