La Belgique occupe la 12e place du classement établi par Euler Hermes en termes de pertes attendues à l'export, derrière l'Italie (-101 milliards de dollars également) et devant la France (-98 milliards). Les pays qui devraient subir les plus grosses pertes au commerce extérieur sont la Chine (-275 milliards de dollars), les États-Unis (-246 milliards), l'Allemagne (-239 milliards), le Royaume-Uni (-167 milliards), la Russie (-160 milliards), le Japon (-159 milliards) et les Pays-Bas (-147 milliards).

Les secteurs les plus touchés au niveau mondial par les pertes d'exportations de biens seront par ailleurs ceux de l'énergie (-733 milliards de dollars), des métaux (-420 milliards) et de l'automobile (-270 milliards). Au contraire, les secteurs Software & IT (+51 milliards) ainsi que pharmaceutique (+27 milliards) enregistreront une augmentation des exportations, prévoit Euler Hermes. Selon des prévisions publiées début mai, la Commission européenne indiquait s'attendre à une baisse de 10,6% des exports belges de biens et services en 2020. Les importations devraient néanmoins diminuer dans les mêmes proportions, la balance commerciale est donc attendue quasiment à l'équilibre.

La Belgique occupe la 12e place du classement établi par Euler Hermes en termes de pertes attendues à l'export, derrière l'Italie (-101 milliards de dollars également) et devant la France (-98 milliards). Les pays qui devraient subir les plus grosses pertes au commerce extérieur sont la Chine (-275 milliards de dollars), les États-Unis (-246 milliards), l'Allemagne (-239 milliards), le Royaume-Uni (-167 milliards), la Russie (-160 milliards), le Japon (-159 milliards) et les Pays-Bas (-147 milliards). Les secteurs les plus touchés au niveau mondial par les pertes d'exportations de biens seront par ailleurs ceux de l'énergie (-733 milliards de dollars), des métaux (-420 milliards) et de l'automobile (-270 milliards). Au contraire, les secteurs Software & IT (+51 milliards) ainsi que pharmaceutique (+27 milliards) enregistreront une augmentation des exportations, prévoit Euler Hermes. Selon des prévisions publiées début mai, la Commission européenne indiquait s'attendre à une baisse de 10,6% des exports belges de biens et services en 2020. Les importations devraient néanmoins diminuer dans les mêmes proportions, la balance commerciale est donc attendue quasiment à l'équilibre.