La plupart du temps, les arnaques ne portent pas sur de gros montants. Elles ponctionnent quelques milliers d'euros aux victimes, qui sont cependant très démunies face aux escrocs. Il n'existe en effet actuellement aucune loi permettant de lutter efficacement contre ces petites escroqueries. Les arnaqueurs sont très rarement poursuivis -il est même arrivé qu'un arnaqueur saisisse la justice pour récupérer les sommes que sa victime lui "devait"-, alors même que 87% d'entre eux sont établis dans un pays de l'Union européenne. Le secrétaire général adjoint du Benelux Luc Willems plaide pour que le Benelux serve de laboratoire pour lutter contre les fraudeurs.

La plupart du temps, les arnaques ne portent pas sur de gros montants. Elles ponctionnent quelques milliers d'euros aux victimes, qui sont cependant très démunies face aux escrocs. Il n'existe en effet actuellement aucune loi permettant de lutter efficacement contre ces petites escroqueries. Les arnaqueurs sont très rarement poursuivis -il est même arrivé qu'un arnaqueur saisisse la justice pour récupérer les sommes que sa victime lui "devait"-, alors même que 87% d'entre eux sont établis dans un pays de l'Union européenne. Le secrétaire général adjoint du Benelux Luc Willems plaide pour que le Benelux serve de laboratoire pour lutter contre les fraudeurs.