"Les deux principales composantes des coûts de la main-d'oeuvre sont les salaires et traitements ainsi que les coûts non salariaux.

Dans la zone euro, les salaires et traitements horaires ont augmenté à un taux annuel de 1,3% et les coûts non salariaux à un taux de 0,4% au troisième trimestre 2013, contre respectivement +1,4% et +0,3% au trimestre précédent", précise l'office européen de statistiques dans un communiqué.

Dans la zone euro, les coûts horaires de la main-d'oeuvre ont davantage augmenté dans l'industrie (+1,6%) que dans les services (+1%) et les secteurs principalement non-marchands (+1%). A l'inverse, ils ont reculé de 0,2% dans la construction.

En Belgique, les coûts horaires de la main-d'oeuvre ont augmenté de 2,1% au troisième trimestre, les salaires et traitement (+2,2%) ayant davantage progressé que les coûts non salariaux (+1,9%).

Parmi les autres États membres pour lesquels les données sont disponibles pour le troisième trimestre 2013, les plus fortes hausses annuelles des coûts horaires de la main-d'oeuvre dans l'ensemble de l'économie ont été enregistrées en Estonie (+8,1%), en Lituanie (+6,2%), en Lettonie (+5,9%), en Roumanie (+4,2%) et en Autriche (+3,9%). Des baisses ont été relevées à Chypre (-7,6%), en République tchèque (-2,9%), en Irlande (-1,6%), en Slovénie (-0,6%) ainsi qu'au Portugal (-0,1%).

"Les deux principales composantes des coûts de la main-d'oeuvre sont les salaires et traitements ainsi que les coûts non salariaux.Dans la zone euro, les salaires et traitements horaires ont augmenté à un taux annuel de 1,3% et les coûts non salariaux à un taux de 0,4% au troisième trimestre 2013, contre respectivement +1,4% et +0,3% au trimestre précédent", précise l'office européen de statistiques dans un communiqué. Dans la zone euro, les coûts horaires de la main-d'oeuvre ont davantage augmenté dans l'industrie (+1,6%) que dans les services (+1%) et les secteurs principalement non-marchands (+1%). A l'inverse, ils ont reculé de 0,2% dans la construction. En Belgique, les coûts horaires de la main-d'oeuvre ont augmenté de 2,1% au troisième trimestre, les salaires et traitement (+2,2%) ayant davantage progressé que les coûts non salariaux (+1,9%). Parmi les autres États membres pour lesquels les données sont disponibles pour le troisième trimestre 2013, les plus fortes hausses annuelles des coûts horaires de la main-d'oeuvre dans l'ensemble de l'économie ont été enregistrées en Estonie (+8,1%), en Lituanie (+6,2%), en Lettonie (+5,9%), en Roumanie (+4,2%) et en Autriche (+3,9%). Des baisses ont été relevées à Chypre (-7,6%), en République tchèque (-2,9%), en Irlande (-1,6%), en Slovénie (-0,6%) ainsi qu'au Portugal (-0,1%).