"Le climat ambiant n'aide pas avec notamment les restrictions sur l'horeca ou le télétravail", pointe le syndicat. D'après l'enquête, à peine 3 commerçants sur 10 s'attendent à avoir un meilleur chiffre d'affaires qu'en janvier 2021, pourtant déjà en fort recul par rapport à 2020.

"Or, les soldes d'hiver en janvier 2021 avaient été très mauvais, en recul de 40% par rapport à 2020. Nous étions alors encore dans une période de restrictions importantes dans le commerce", détaille le SNI. Cependant, les stocks sont importants: "La moitié des commerces ont encore environ 50% de leurs produits dans les rayons", peut-on lire dans le communiqué. Mais il est vrai que le télétravail a un impact sur l'affluence dans les commerces.

"Les consommateurs ne se déplacent donc plus vers les centres-villes commerciaux, soit par facilité parce qu'ils sont de toute façon chez eux ou par crainte d'une possible contamination", observe le SNI. "Cela explique dès lors que pour 48% des commerçants, le principal concurrent se trouve désormais en ligne", ponctue-t-il. Le coup d'envoi des soldes sera donné le 3 janvier prochain.

"Le climat ambiant n'aide pas avec notamment les restrictions sur l'horeca ou le télétravail", pointe le syndicat. D'après l'enquête, à peine 3 commerçants sur 10 s'attendent à avoir un meilleur chiffre d'affaires qu'en janvier 2021, pourtant déjà en fort recul par rapport à 2020. "Or, les soldes d'hiver en janvier 2021 avaient été très mauvais, en recul de 40% par rapport à 2020. Nous étions alors encore dans une période de restrictions importantes dans le commerce", détaille le SNI. Cependant, les stocks sont importants: "La moitié des commerces ont encore environ 50% de leurs produits dans les rayons", peut-on lire dans le communiqué. Mais il est vrai que le télétravail a un impact sur l'affluence dans les commerces. "Les consommateurs ne se déplacent donc plus vers les centres-villes commerciaux, soit par facilité parce qu'ils sont de toute façon chez eux ou par crainte d'une possible contamination", observe le SNI. "Cela explique dès lors que pour 48% des commerçants, le principal concurrent se trouve désormais en ligne", ponctue-t-il. Le coup d'envoi des soldes sera donné le 3 janvier prochain.