"Étant donné que les négociations sont toujours en cours, il est techniquement impossible de changer le planning pour demain (mardi, NDLR)", a indiqué Anas Hanan, porte-parole de l'entreprise. Les compagnies aériennes en ont été averties. La direction et les syndicats d'Aviapartner ont repris les discussions mais aucun accord n'a été dégagé jusqu'ici. La grève spontanée, qui a démarré jeudi dernier, se poursuit donc. La vingtaine d'avions ainsi que leurs bagages qui se sont retrouvés bloqués sur le tarmac ont tous été déchargés, a précisé Aviapartner. Les appareils ont pu repartir sans passagers afin d'être opérationnels à partir d'autres aéroports.