Selon l'administration locale de la ville, située dans la province orientale de Zhejiang, la désignation de fonctionnaires vise à faciliter la communication entre les entreprises et les autorités et à accélérer des projets. Outre le géant Alibaba, des entreprises comme le producteur de boissons Wahaha et le constructeur automobile Geely sont concernés.

"Nous avons compris que l'initiative des autorités de Hangzhou a pour objectif de créer un meilleur climat des affaires pour les entreprises basées à Hangzhou", a indiqué Alibaba dans une réaction. "Le représentant des autorités agira comme un pont vers le secteur privé et ne se mêlera pas des activités de l'entreprise."

Les opposants à cette décision y voient plutôt une manière pour le pouvoir d'augmenter son emprise sur le secteur privé. Le ralentissement économique en Chine pourrait également expliquer la manoeuvre, les autorités communistes, qui redoutent de grosses restructurations, prenant ainsi plus facilement le pouls des entreprises.