Une expertise médicale est importante pour l'exécution d'un contrat d'assurance, par exemple après un accident de travail. Celle-ci, effectuée par un médecin-conseil indépendant, permet à l'assureur d'évaluer objectivement la situation médicale d'un patient et de l'indemniser correctement. Chaque année, au moins 25.000 personnes sont appelées pour effectuer une expertise médicale.

Assuralia, l'union professionnelle des assureurs, a élaboré, pour la première fois, des lignes directrices en la matière en collaboration avec les associations professionnelles de médecins-conseils (Abefradoc et Benevermedex). "Le but est de garantir un déroulement transparent et un suivi empathique de l'expertise médicale dans l'intérêt de chaque patient qui se rend chez un médecin-conseil", explique Assuralia. L'accent est mis sur le bien-être du patient, le devoir d'informer du médecin et un processus médical transparent.

Les grandes lignes à suivre avant, pendant et après l'examen, ont été transmises à tous les membres des associations professionnelles.

Durant l'expertise, le patient peut ainsi être assisté par une personne de confiance ou un médecin de son choix. Le médecin-conseil s'engage à prendre le temps de répondre aux questions et à s'exprimer clairement. Les assureurs s'engagent de leur côté à expliquer clairement la procédure de remboursement.

Après l'examen, les patients peuvent toujours se procurer une copie du rapport médical et ceux qui le souhaitent peuvent également contester l'expertise auprès des organes compétents. La nouvelle brochure donne de plus amples informations à ce sujet.

Une expertise médicale est importante pour l'exécution d'un contrat d'assurance, par exemple après un accident de travail. Celle-ci, effectuée par un médecin-conseil indépendant, permet à l'assureur d'évaluer objectivement la situation médicale d'un patient et de l'indemniser correctement. Chaque année, au moins 25.000 personnes sont appelées pour effectuer une expertise médicale. Assuralia, l'union professionnelle des assureurs, a élaboré, pour la première fois, des lignes directrices en la matière en collaboration avec les associations professionnelles de médecins-conseils (Abefradoc et Benevermedex). "Le but est de garantir un déroulement transparent et un suivi empathique de l'expertise médicale dans l'intérêt de chaque patient qui se rend chez un médecin-conseil", explique Assuralia. L'accent est mis sur le bien-être du patient, le devoir d'informer du médecin et un processus médical transparent. Les grandes lignes à suivre avant, pendant et après l'examen, ont été transmises à tous les membres des associations professionnelles. Durant l'expertise, le patient peut ainsi être assisté par une personne de confiance ou un médecin de son choix. Le médecin-conseil s'engage à prendre le temps de répondre aux questions et à s'exprimer clairement. Les assureurs s'engagent de leur côté à expliquer clairement la procédure de remboursement.Après l'examen, les patients peuvent toujours se procurer une copie du rapport médical et ceux qui le souhaitent peuvent également contester l'expertise auprès des organes compétents. La nouvelle brochure donne de plus amples informations à ce sujet.