Quelles sont les boutiques en ligne belges les plus plébiscitées ? BeCommerce établit chaque année un top dans ce domaine.

Sofie Geeroms, Managing Director de l'asbl, explique à Trends Tendances la méthodologie utilisée pour établir ce classement : "Il s'agit des e-shops belges qui ont la meilleure performance digitale selon une analyse technique de leur URL et de leur structure réalisée par une agende externe d'ingénieurs. Ces sites ont le plus grand trafic, le critère principal. Les autres critères d'analyse sont le design, la vitesse de chargement des pages, le peu de pages erronées,..."

Sofie Geeroms tient à préciser : "On parle plutôt d'ADN belge pour ces sites car ils ne sont pas ou plus 100% belges de par leur propriétaire ou leurs équipes délocalisées."

Voici les top 25 des sites à l'ADN belge les plus consultés selon le classement de BeCommerce, toute catégorie confondues :

1. hln.be

2. telenet.be

3. 2dehands.be

4. proximus.be

5. demorgen.be

6. hubo.be

7. belgiantrain.be

8. lidl.be

9. vandenborre.be

10. scarlet.be

11. delijn.be

12. casashops.com

13. delhaize.be

14. krefel.be

15. standaardboekhandel.be

16. dreamland.be

17. farmaline.be

18. orange.be

19. kinepolis.be

20. stib-mivb.be

21. brico.be

22. auto5.be

23. vroom.be

24. asadventures.be

25. voo.be

Quelles sont les boutiques en ligne belges les plus plébiscitées ? BeCommerce établit chaque année un top dans ce domaine.Sofie Geeroms, Managing Director de l'asbl, explique à Trends Tendances la méthodologie utilisée pour établir ce classement : "Il s'agit des e-shops belges qui ont la meilleure performance digitale selon une analyse technique de leur URL et de leur structure réalisée par une agende externe d'ingénieurs. Ces sites ont le plus grand trafic, le critère principal. Les autres critères d'analyse sont le design, la vitesse de chargement des pages, le peu de pages erronées,..."Sofie Geeroms tient à préciser : "On parle plutôt d'ADN belge pour ces sites car ils ne sont pas ou plus 100% belges de par leur propriétaire ou leurs équipes délocalisées."