À l'exception d'une baisse substantielle en janvier 2022, l'évolution positive de l'emploi structurel auprès des PME du secteur privé se poursuit. Durant les six premiers mois de 2022, le spécialiste en ressources humaines, SD Worx , a enregistré une augmentation de 0,8% du volume de travail (en nombre d'emplois) au sein des PME par rapport à la fin décembre 2021.

"L'évolution de l'emploi auprès des PME a été généralement positive au cours des six derniers mois. En juin, elles étaient d'ailleurs plus nombreuses à embaucher qu'à licencier. À la même période l'année dernière, nous venions à peine de retrouver le niveau d'avant la crise du coronavirus. L'évolution positive s'observe pour les trois régions, bien que certaines différences persistent. Les fluctuations mensuelles ne doivent cependant pas encore nous préoccuper. En outre, l'emploi dans le secteur de l'horeca continue de se redresser. En Flandre occidentale et à Anvers, la situation est plus ou moins stable, tout comme dans le Brabant wallon et à Liège, où nous n'avons pas encore constaté de croissance significative au cours des six derniers mois"" déclare Vassilios Skarlidis, Conseiller Stratégique chez SD Worx.

Davantage de PME embauchent (excepté au cours des deux derniers mois)Au cours des six premiers mois de 2022, le pourcentage de PME ayant recruté était plus élevé que l'année dernière, à l'exception des mois de mai et juin. Durant ces deux derniers mois, le pourcentage a de nouveau été plus faible.

Évolution du nombre d'emplois .au sein des PME existantes au cours du premier semestre 2022 (Emploi structurel juin 22- par rapport à déc 21), D.R.
Évolution du nombre d'emplois .au sein des PME existantes au cours du premier semestre 2022 (Emploi structurel juin 22- par rapport à déc 21) © D.R.

Néanmoins, en juin, les chefs d'entreprise sont à nouveau plus nombreux à recruter (13,8%) en comparaison des licenciements (11,7%). Une PME sur sept a ainsi embauché au moins un salarié en juin.

Le nombre de PME qui subissent des licenciements a également augmentéLe pourcentage de PME touchées par des licenciements au cours des six premiers mois de 2022 est toujours plus élevé qu'en 2021. Le pic a été atteint le 22 janvier avec 17%.

À l'exception d'une baisse substantielle en janvier 2022, l'évolution positive de l'emploi structurel auprès des PME du secteur privé se poursuit. Durant les six premiers mois de 2022, le spécialiste en ressources humaines, SD Worx , a enregistré une augmentation de 0,8% du volume de travail (en nombre d'emplois) au sein des PME par rapport à la fin décembre 2021. "L'évolution de l'emploi auprès des PME a été généralement positive au cours des six derniers mois. En juin, elles étaient d'ailleurs plus nombreuses à embaucher qu'à licencier. À la même période l'année dernière, nous venions à peine de retrouver le niveau d'avant la crise du coronavirus. L'évolution positive s'observe pour les trois régions, bien que certaines différences persistent. Les fluctuations mensuelles ne doivent cependant pas encore nous préoccuper. En outre, l'emploi dans le secteur de l'horeca continue de se redresser. En Flandre occidentale et à Anvers, la situation est plus ou moins stable, tout comme dans le Brabant wallon et à Liège, où nous n'avons pas encore constaté de croissance significative au cours des six derniers mois"" déclare Vassilios Skarlidis, Conseiller Stratégique chez SD Worx. Davantage de PME embauchent (excepté au cours des deux derniers mois)Au cours des six premiers mois de 2022, le pourcentage de PME ayant recruté était plus élevé que l'année dernière, à l'exception des mois de mai et juin. Durant ces deux derniers mois, le pourcentage a de nouveau été plus faible.Néanmoins, en juin, les chefs d'entreprise sont à nouveau plus nombreux à recruter (13,8%) en comparaison des licenciements (11,7%). Une PME sur sept a ainsi embauché au moins un salarié en juin. Le nombre de PME qui subissent des licenciements a également augmentéLe pourcentage de PME touchées par des licenciements au cours des six premiers mois de 2022 est toujours plus élevé qu'en 2021. Le pic a été atteint le 22 janvier avec 17%.