"Il semble que les travailleurs optent de plus en plus pour leur propre santé. C'est une bonne nouvelle, mais le fait de continuer à travailler en cas de maladie n'est ni bon ni mauvais. Tant le repos que le travail peuvent contribuer à un rétablissement rapide, en fonction de la situation médicale et professionnelle concrète. Les employeurs peuvent aider le travailleur à faire le bon choix en parlant de la santé et en cherchant ensemble des solutions sur mesure.

"C'est encore souvent un tabou", a expliqué Heidi Verlinden, HR Research Expert chez Securex. 77 % des travailleurs malades continuant à travailler l'on fait pendant 1 à 10 jours en 2019, près de 15 % pendant 11 à 20 jours et 8 % même pendant plus de 20 jours.

Ces derniers ont continué à travailler pendant 1 à 3 mois en dépit de leurs problèmes de santé, et dans un cas exceptionnel même pendant plus de 6 mois. Securex note aussi que 36% des travailleurs n'ont jamais été malades au cours des 12 mois précédant son étude. Mais, 64% ont été malades ou blessés suite à un accident domestique durant un jour au moins.

"Il semble que les travailleurs optent de plus en plus pour leur propre santé. C'est une bonne nouvelle, mais le fait de continuer à travailler en cas de maladie n'est ni bon ni mauvais. Tant le repos que le travail peuvent contribuer à un rétablissement rapide, en fonction de la situation médicale et professionnelle concrète. Les employeurs peuvent aider le travailleur à faire le bon choix en parlant de la santé et en cherchant ensemble des solutions sur mesure. "C'est encore souvent un tabou", a expliqué Heidi Verlinden, HR Research Expert chez Securex. 77 % des travailleurs malades continuant à travailler l'on fait pendant 1 à 10 jours en 2019, près de 15 % pendant 11 à 20 jours et 8 % même pendant plus de 20 jours. Ces derniers ont continué à travailler pendant 1 à 3 mois en dépit de leurs problèmes de santé, et dans un cas exceptionnel même pendant plus de 6 mois. Securex note aussi que 36% des travailleurs n'ont jamais été malades au cours des 12 mois précédant son étude. Mais, 64% ont été malades ou blessés suite à un accident domestique durant un jour au moins.