Comme les autres places aéroportuaires, celle d'Ostende a encore été fortement touchée par les mesures destinées à freiner la propagation du virus en 2021. Les voyages non-essentiels à l'étranger étaient en effet encore interdits jusqu'au 19 avril. Les premiers vols vers l'Espagne n'ont repris que fin avril. Les six premiers mois de l'année n'ont ainsi vu défiler que 32.500 passagers sur le tarmac ostendais.

Les vols ont pu reprendre sur un rythme plus soutenu en juillet lorsque 13 des 23 destinations étaient à nouveau connectées. "Cela s'est traduit par le début d'une très belle reprise. Nous avons ainsi accueilli en juillet, août et septembre 114.000 passagers, soit 142% de plus que sur l'été 2020. Ce total reste cependant inférieur de 37% à la période estivale 2019, lorsque 23 destinations étaient accessibles", situe Eric Dumas. La reprise s'est maintenue à l'automne avec même en novembre une hausse de 4% par rapport à la situation d'avant-crise. Les autorités aéroportuaires espèrent pouvoir à nouveau offrir toutes les destinations habituelles cette année.

Quant au trafic marchandises, il progresse de plus de 17%, signant son meilleur résultat en 10 ans. Aux côtés des compagnies cargo classiques que sont Egyptair et Qatar Airways sont venus s'ajouter des acteurs temporaires pour Ostende comme SilkWay West Airlines, Etihad Cargo, Mesk Air et Air Belgium.

Comme les autres places aéroportuaires, celle d'Ostende a encore été fortement touchée par les mesures destinées à freiner la propagation du virus en 2021. Les voyages non-essentiels à l'étranger étaient en effet encore interdits jusqu'au 19 avril. Les premiers vols vers l'Espagne n'ont repris que fin avril. Les six premiers mois de l'année n'ont ainsi vu défiler que 32.500 passagers sur le tarmac ostendais. Les vols ont pu reprendre sur un rythme plus soutenu en juillet lorsque 13 des 23 destinations étaient à nouveau connectées. "Cela s'est traduit par le début d'une très belle reprise. Nous avons ainsi accueilli en juillet, août et septembre 114.000 passagers, soit 142% de plus que sur l'été 2020. Ce total reste cependant inférieur de 37% à la période estivale 2019, lorsque 23 destinations étaient accessibles", situe Eric Dumas. La reprise s'est maintenue à l'automne avec même en novembre une hausse de 4% par rapport à la situation d'avant-crise. Les autorités aéroportuaires espèrent pouvoir à nouveau offrir toutes les destinations habituelles cette année. Quant au trafic marchandises, il progresse de plus de 17%, signant son meilleur résultat en 10 ans. Aux côtés des compagnies cargo classiques que sont Egyptair et Qatar Airways sont venus s'ajouter des acteurs temporaires pour Ostende comme SilkWay West Airlines, Etihad Cargo, Mesk Air et Air Belgium.